1. maif.fr
  2. Famille et vie quotidienne
  3. Guide Faire face décès
  4. Organiser une cérémonie d'obsèques

Comment organiser une cérémonie d’obsèques ?

10/2021 - Mis à jour le 15/10/2021 par Naïs

À la suite du décès d’un proche, la cérémonie est un événement important qu’il faut organiser rapidement. Dernières volontés, lieu de l’enterrement, concession, musique, fleurs… À quoi faut-il penser ? Et dans quel ordre ? Nous vous accompagnons dans l’organisation de cette cérémonie.

1297253783

Choisir les pompes funèbres qui vous accompagneront

Aide à la préparation de la cérémonie, mise en bière du défunt, choix du cercueil… Le choix des pompes funèbres est la première étape dans l’organisation des obsèques.

Comment choisir une entreprise de pompes funèbres ?

Si le défunt n'avait pas choisi de prestataire funéraire, il revient aux proches de le faire. Afin de prendre votre décision, nous vous conseillons de consulter la liste des entreprises de pompes funèbres présentes dans votre commune, accessible en ligne ou à la mairie. Contactez l’entreprise au téléphone, pour apprécier l’accueil et la capacité de l’équipe des pompes funèbres à répondre à vos besoins. Il ne faut pas hésiter à demander le montant des honoraires, des cercueils et du véhicule funéraire pour vous faire une idée du coût de la cérémonie. Le choix est souvent guidé par la bienveillance des pompes funèbres à votre égard et le montant du devis qu’ils vous remettront.

Le défunt a souscrit à un contrat d’assurance obsèques de son vivant.

Dans cette situation, le contrat prévoit le versement d’un capital pour l’organisation de la cérémonie. Le bénéficiaire peut être un proche du défunt, ou une entreprise de pompes funèbres préalablement choisie par le défunt ou non. Dans le cas d’une souscription à un contrat d’assurance obsèques les démarches pour les obsèques sont donc simplifiées. Vous devez contacter l’entreprise désignée qui prendra en charge toute l’organisation de la cérémonie en prenant en compte les volontés que le défunt a transmises à la signature de son contrat d’assurance obsèques.

Respecter les dernières volontés

L’organisation des obsèques repose sur un point essentiel : le respect des volontés du défunt. La loi dispose que les désirs du défunt en matière d’obsèques doivent être respectés (art-3 de la loi du 15 novembre 1887). Deux cas de figure sont possibles :

Le défunt a rédigé ou communiqué ses dernières volontés.

Musique, rituel religieux, cérémonie civile, habits ou encore type de cercueil, le défunt a rédigé dans un testament, une lettre ou un contrat d’assurance obsèques ce qu’il souhaitait pour sa cérémonie funéraire. Elles peuvent aussi avoir été communiquées à l’oral à un proche de confiance.

Le défunt n’a pas communiqué ses dernières volontés.

Si le défunt n’a pas établi de document écrit de ce qu’il désirait pour ses obsèques, c’est à ses plus proches parents d’interpréter ses volontés. Prenez le temps de discuter avec l’entourage pour organiser une cérémonie en adéquation avec ses croyances et ses désirs, peut-être déjà évoqués avec certains proches.

Organiser une cérémonie à l’image du défunt

Comment choisir entre l’inhumation ou la crémation ?

L’un des points essentiels est le choix entre l’inhumation ou la crémation du corps. Pour décider, appuyez-vous sur les dernières volontés du défunt ou sur ces convictions religieuses. L’inhumation consiste à mettre en terre le cercueil du défunt. Il est aussi possible de choisir la crémation, une pratique de plus en plus démocratisée. Elle consiste à brûler le corps du défunt, qui est disposé au préalable dans un cercueil que vous choisirez. Les cendres du défunt peuvent être placées dans un columbarium, dispersées ou inhumées dans un cimetière.

Quelles différences entre la cérémonie civile et religieuse ?

Les obsèques incluent souvent une cérémonie avant l’inhumation ou la crémation. Deux types de cérémonies existent : la cérémonie civile ou laïque et la cérémonie religieuse. Si la cérémonie est civile, elle se déroulera au funérarium ou au crématorium et est orchestrée par l’un des maîtres de cérémonie des services de pompes funèbres. Si la cérémonie est religieuse, elle sera rythmée par les rites funéraires de la religion du défunt et le représentant religieux du lieu de culte.

Quel type de cercueil ou d’urne choisir ?

Que vous choisissiez la crémation ou l’inhumation, vous devez choisir un cercueil pour le défunt : cercueil écologique ou non, ornements, accessoires, couleurs, matériaux... Les pompes funèbres vous expliqueront les différences entre chaque cercueil pour que vous puissiez choisir celui qui convient le mieux. Dans le cas d’une crémation, vous devez aussi choisir une urne en fonction de votre budget, mais aussi de la destination des cendres. Vous pouvez aussi choisir un cercueil ou une urne écologique en matériaux biodégradables.

Quelles fleurs et/ou musiques sélectionner ?

Certaines religions mettent les fleurs au centre de la cérémonie, quand d’autres les contre-indiquent. Dans le cas où vous souhaitez des fleurs, nous vous conseillons de vous renseigner auprès d’un fleuriste qui pourra vous préparer des compositions florales pour le jour de la cérémonie. Les cérémonies civiles sont les seules à autoriser la musique. Faites une liste des morceaux que le défunt aimait ou qui vous rappellent un souvenir avec lui pour la diffuser lors de la cérémonie.

Prévoir sa cérémonie

L’organisation d’une cérémonie peut être éprouvante pour les proches du défunt. Prévoir et écrire ses volontés dans un contrat obsèques ou décès permet de soulager ses proches, qui pourront s’appuyer le temps venu sur les services d’accompagnement prévus dans ces contrats.

Enfin, parmi les détails qui comptent le jour de la cérémonie : la liste des personnes conviées. Vous pouvez vérifier si le défunt avait précisé quelque chose concernant une liste de personne, un répertoire en particulier dans ses dernières volontés.