Estimer le coût des obsèques

Léa


MAJ octobre 2021

Le contexte douloureux et soudain du décès d’un proche peut entraver la prise de décision concernant un sujet important : les coûts engendrés par les obsèques. Si la tenue de celles-ci doit se faire dans les six jours qui suivent le décès, un manque d’informations peut rendre compliqué leur financement. Pour vous accompagner dans ce moment délicat, nous vous livrons quelques conseils.

1
Les facteurs à prendre en compte dans l’estimation du coût des obsèques

En France, le coût des obsèques est relativement élevé, allant de 3 800 € en moyenne pour une crémation à 4 300  €; en moyenne pour une inhumation (1). Et il augmente constamment ces dernières années. Des associations de consommateurs telles que UFC-Que choisir dénoncent notamment une trop faible concurrence dans le secteur des pompes funèbres. Pour vous y retrouver, trois critères sont à prendre en compte dans l’estimation du coût total des obsèques.

  1. Le coût dépend tout d’abord du type de funérailles envisagé, qu’il s’agisse d’une inhumation (mise en terre) autour de 3350 €, ou d’une crémation (brûler le corps du défunt) pour 3600 €. En fonction de la région dans laquelle se déroule la crémation, les prix fluctuent de manière considérable. Celui-ci s’étend de 4 950 € à 7 530 € en Île-de-France contre 1 980 € à 6 090 € en province.
  2. Il existe également une variation en fonction du choix d’obsèques civiles ou religieuses, pouvant aller de 100 à 800 euros supplémentaires. Enfin, si certains coûts sont incompressibles, d’autres frais annexes peuvent s’ajouter. De plus, des incertitudes subsistent souvent sur le caractère obligatoire de certaines prestations. Pour y voir plus clair, il faut dès lors se pencher sur le cadre légal.

2
Différencier les frais obligatoires de ceux qui ne le sont pas

La loi stipule en effet que certaines prestations sont obligatoires. De manière très précise, elles se décomposent en cinq catégories (1) :

  • Un cercueil équipé de 4 poignées (1 100 € en moyenne) ou une urne cinéraire (50-700 euros)
  • Une plaque d’identité et une garniture biodégradable
  • Location d’un corbillard avec chauffeur (300-600 €)
  • Les démarches administratives (250 € en moyenne)
  • Les taxes et redevances de crémation (500-1000 €)

À l’inverse, il existe des prestations annexes proposées la plupart du temps par les pompes funèbres, qui ne sont en aucun cas obligatoires. Parmi elles, on retrouve par exemple :

  • La toilette mortuaire et l’habillage
  • Les soins de conservation
  • Les annonces nécrologiques, dans la presse par exemple
  • Les pierres tombales
  • Le maître de cérémonie

Une majorité de familles font également le choix de recourir à un conseiller funéraire, afin d’être accompagnées dans toutes les démarches administratives ainsi que la coordination du convoi funéraire, pour un total de 250 €.

3
Qui doit prendre en charge le financement des obsèques ?

Le paiement des obsèques est encadré par la loi.

Depuis le 1er janvier 2011, un modèle de devis d’obsèques standardisé, écrit et gratuit doit obligatoirement être remis à la famille, afin de lui permettre de comparer les prix, et de différencier clairement les prestations obligatoires des prestations optionnelles. Les frais d’obsèques peuvent être prélevés sur l’actif de la succession du défunt. L’article L312-1-4 du code monétaire et financier (CME) impose aux banques de débloquer les comptes du défunt sur demande des héritiers, dans la limite de 5000 € et sur présentation d’une facture.

Souscrire à une assurance obsèques peut faciliter le financement.

Dans le cas où le solde bancaire du défunt ne suffit pas, les héritiers ont l’obligation de payer même s’ils renoncent à la succession, car les frais engendrés sont considérés au même titre que l’obligation alimentaire, c’est-à-dire comme une responsabilité qui incombe aux membres de la famille. Pour les personnes dépourvues de ressources, le service funéraire est en revanche gratuit. Pour soulager le financement des proches, 3,5 millions de français ont ainsi souscrit un contrat d’assurance obsèques de leur vivant. Celui-ci permet de financer, voir dans certains cas d’organiser ses funérailles, afin d’alléger les proches de la charge financière.

Les sources :
(1) Dossier familial, obsèques : quel coût prévoir ?
Service-Public.fr, qui doit payer les frais d’obsèques ? 16/04/21
UFC-Que choisir, Dossier obsèques - pompes funèbres,

Côté MAIF

L’assurance décès Rassurcap Solutions permet de bénéficier d’une avance de fonds jusqu’à 4000 € pour le conjoint ou le partenaire de PACS désigné bénéficiaire, pouvant servir à régler le financement des obsèques.

L’assurance obsèques Sollicitudes permet un versement du capital directement au prestataire funéraire, mais également la possibilité de faire appel à un réseau de prestataires funéraires.

Le contrat collectif Sollicitudes a été souscrit par l'Association Solidarité Autonomie et Prévoyance (ASAP) auprès de MAIF et MAIF VIE, filiale assurance vie de MAIF. Ce contrat, conçu par MAIF et MAIF VIE, est géré par MAIF VIE pour compte commun et proposé par MAIF.
Le contrat Rassurcap Solutions est conçu et géré par MAIF VIE, filiale assurance vie de MAIF, et proposé par MAIF. Les Prestations de services du contrat sont mises en œuvre par IMA SERVICES.
MAIF - Société d’assurance mutuelle à cotisations variables - CS 90000 - 79038 Niort cedex 9.
MAIF VIE – Société anonyme au capital de 122 000 000 € - RCS NIORT 330 432 782 - CS 90000 - 79029 Niort Cedex 9.
Entreprises régies par le Code des assurances
IMA SERVICES - Société par actions simplifiée unipersonnelle au capital de 3 553 329 € - RCS NIORT 430 336 552 -118 avenue de Paris - CS 40000 -79033 Niort Cedex 9.
ASSOCIATION SOLIDARITÉ AUTONOMIE ET PRÉVOYANCE (ASAP) - CS 90000 - 79029 Niort cedex 9.

Sur le même thème

Rendre hommage au défunt

La cérémonie des funérailles, qu’elle soit civile ou religieuse, est un moment clé dans le deuil. Elle permet d’honorer la mémoire du disparu. Mots, musique, silences, recueillement… nombreuses sont les possibilités pour rendre hommage à un être cher. L’hommage est à l’image de votre relation avec cet être proche, il sera donc forcément unique, authentique. Nous vous proposons néanmoins quelques idées pour donner du sens à cette cérémonie, mais également préserver la mémoire du défunt au fil du temps.

Les démarches administratives à effectuer quand je fais face au décès d’un proche

Perdre un proche est un moment éprouvant psychologiquement. Dans de telles circonstances, les démarches administratives ne sont pas une priorité. Pourtant, vous réalisez très vite que cette étape est nécessaire et qu’une bonne préparation vous permettrait de vivre ce moment plus sereinement. Nous vous proposons donc un accompagnement étape par étape sur les démarches à effectuer à partir du moment du décès.

Quelles sont les différentes phases de deuil ?

Après le décès d’un proche, le deuil est un processus nécessaire pour se reconstruire émotionnellement. Vous ressentirez des sentiments parfois complexes, mais le deuil est une période plus ou moins longue qui vous guidera vers l’acceptation de la perte d’un être cher.

Les dispositions à prendre à la suite d’un décès

Le décès d’un proche génère une charge émotionnelle conséquente. Durant cette période, vous n’avez pas forcément l’esprit tourné vers les premières dispositions à prendre au moment d’un décès. Constat, déclaration, avis de décès… Connaître les principales étapes vous permettra de vivre ce moment plus sereinement. Pour vous aider à vous y retrouver, nous retraçons les principales démarches à effectuer au moment du décès et dans les jours qui suivent.

Un cimetière écologique, qu’est-ce que c’est ?

Contribuer avec sa dernière demeure à faire un ultime acte pour la planète ? À l’heure où chaque acte de la vie se réfléchit sous l’aspect environnemental, les obsèques sont concernées aussi. Il est admis que la crémation est par exemple un acte plus écologique que l’inhumation. Déjà mis en place dans plusieurs communes françaises, les cimetières écologiques constituent une alternative alliant durabilité et recueillement. Moins chers, ils sont également une solution économique alors que les obsèques sont souvent considérées comme onéreuses.

Que faire des effets personnels du défunt ?

Se séparer des affaires d’une personne disparue est une étape difficile, mais qui fait partie du deuil. Vous accordez sans doute une valeur sentimentale à ces objets. Que faire des meubles, des vêtements, des véhicules ? Quelles affaires garder, lesquelles jeter ou donner ? Nous vous donnons quelques conseils pour traverser au mieux cette étape.