Jobs étudiants : nos conseils pour aider votre enfant à les concilier avec ses études

07/2021 - Mis à jour le 12/07/2021 par Léa

Aujourd’hui, près d’un étudiant sur deux exerce un travail à temps partiel en parallèle de ses études. Si ce phénomène concerne des étudiants aux profils variés, les motivations poussant à ce cumul le sont également. En tant que parent, vous pouvez y voir une opportunité de responsabiliser votre enfant, mais cette charge supplémentaire peut également faire craindre un amoindrissement de l’attention portée aux études. Nous vous livrons donc quelques conseils pour choisir un job étudiant adapté au bien-être de votre enfant, qui lui permettra de concilier au mieux vie étudiante et vie professionnelle.

job étudiant

Jobs étudiants : une expérience enrichissante à de nombreux égards

Cela permet de découvrir le monde du travail

Exercer un job étudiant peut se révéler être une formidable opportunité pour découvrir le monde du travail et ses spécificités. Respecter les horaires, adopter un comportement professionnel, se plier aux codes de l’entreprise… Les enseignements à en tirer pour votre enfant sont nombreux, et permettent de se projeter dans un autre environnement que le cadre scolaire.

Recevoir un salaire permet de financer ses études et de gagner en autonomie

Une autre motivation, d’ordre financier : il s’agit d’une des premières étapes vers l’indépendance de votre enfant. Payer son loyer, ses études, apporter un soutien à sa famille dans certains cas, ou augmenter son argent de poche… Autant de raisons qui pousseront votre enfant à travailler en dehors de ses études. Il se peut même que ce travail lui soit indispensable pour financer ses études et subvenir à ses besoins. En découle donc un second apprentissage : apprendre à gérer son argent.

Nos conseils pour vous assurer que l’emploi est adapté au rythme de vie de votre enfant

Il est important de respecter certaines règles

Afin de ne pas provoquer un sentiment d’épuisement, il est primordial pour votre enfant de trouver un poste flexible, adapté aux horaires scolaires, lui laissant également le temps pour effectuer ses devoirs et révisions. Il semble par ailleurs plus judicieux d’attendre la seconde année d’étude pour commencer à exercer une activité professionnelle, afin de se faire une idée plus précise de la charge de travail requise par sa formation. Enfin, la proximité géographique est également un critère à prendre en compte, pour minimiser la perte de temps dans les transports.

Plusieurs types d’emplois étudiants existent pour votre enfant

Les petits boulots étudiants sont pour la plupart caractérisés par le fait qu’aucun diplôme n’est réellement requis, ne nécessitant qu’une adaptation simple, mais rapide. Il en existe un panel assez varié, aussi bien au sein même de son université (tutorat, renfort du personnel de bibliothèque, animation culturelle…) qu’auprès de particuliers ou d’entreprises pour exercer des activités telles que :

  • Garde d’enfants
  • Cours particuliers
  • Surveillants dans des structures scolaires
  • Employé de commerce ou fast food
  • Standardiste et accueil
  • Livreur et coursier
  • Saisonnier et remplacement

Cumul avec la vie étudiante : les risques à éviter

Pour ne pas tomber dans le travers d’un job étudiant qui prendrait le dessus des études, en tant que parent, il est important de rester vigilant quant au respect de cet équilibre. L’Observatoire de la vie étudiante démontre en effet qu’un job sans rapport avec les études exercé plus de 15 heures par semaine possède une influence négative sur la réussite de celles-ci.
Le cumul d’une double charge de travail, aussi bien scolaire que professionnelle, est également susceptible de l’amener à se sentir dépassé. Refaire avec lui un point détaillé sur la situation, établir précisément le budget nécessaire à sa vie quotidienne, envisager d’autres sources de financement pourra alors l’aider à retrouver l’équilibre.

Côté MAIF

Le projet scolaire de votre enfant peut se révéler dans certains cas un véritable investissement, qu’un simple job étudiant ne peut couvrir en totalité. Pour vous accompagner, MAIF met à votre disposition l’Assurance Vie Responsable et Solidaire qui vous permet de placer votre argent pour l’avenir tout en ayant un impact positif sur la société : emploi, transition énergétique, finance durable.


Le contrat collectif Assurance vie Responsable et Solidaire a été souscrit par MAIF auprès de MAIF VIE, filiale assurance vie de MAIF. Ce contrat, conçu et géré par MAIF VIE, est proposé par MAIF et MAIF SOLUTIONS FINANCIÈRES.
MAIF - Société d’assurance mutuelle à cotisations variables - CS 90000 - 79038 Niort cedex 9.
MAIF VIE - Société anonyme au capital de 122 000 000 € - RCS Niort 330 432 782 - CS 90000 - 79029 Niort cedex 9.
Entreprises régies par le Code des assurances.
MAIF SOLUTIONS FINANCIÈRES - Société par actions simplifiée au capital de 6 659 016 € - RCS Niort 350 218 467 - 79038 Niort Cedex 9.
Intermédiaire en opérations d'assurance, intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement, conseiller en investissements financiers enregistré auprès de la CNCIF et inscrit au registre unique sous le n° 07031206 (www.orias.fr), titulaire de la carte T n° CPI 7901 2016 000 005 310 délivrée par la CCI des Deux-Sèvres et exerçant sous le contrôle de l’ACPR - 4 Place de Budapest - CS 92459 - 75436 Paris cedex 09.