Les blessures sportives

blessure sportive

Catherine Drilleaud

5 min


MAJ janvier 2023

Le sportif, même entraîné, n'est jamais à l'abri de la blessure... Claquages, entorses, fractures de fatigue ou autres tendinites jalonnent la vie du sportif. Ces accidents ne sont généralement pas dus à la fatalité, mais le plus souvent à des erreurs d'entraînement. Connaître les accidents sportifs les plus fréquents permet donc de mieux les éviter... et le cas échéant de mieux s'en remettre.

1
La tendinite

  • La tendinite est une inflammation d'un tendon ou de la gaine qui l'entoure.
  • C’est un surmenage lié à la répétition de certains mouvements et accentué par l'utilisation d'un matériel inadapté ou par un geste technique défaillant.
  • La douleur, discrète au début, croit progressivement jusqu’à rendre le mouvement impossible. Un sportif continuant à s'entraîner en "serrant les dents", s’expose alors à la rupture du tendon.
  • Le risque de tendinite concerne la pratique de tous les sports.
  • Les plus fréquentes sont la tendinite du tendon d'Achille en course à pied, le "tennis elbow", ou épicondylite, en tennis et la tendinite rotulienne en cyclisme.

La prévenir ou la guérir

  • Avant et après l'effort, il est essentiel de bien s’hydrater et de pratiquer des mouvements de stretching ou d'étirement.
  • Pendant la pratique du sport, ne pas hésiter à s’arrêter de temps en temps afin de soulager les tendons, même si aucune douleur n’est ressentie.
  • Seul un repos sportif total d'au moins 15 jours et l'analyse de la cause de la tendinite permettront une guérison durable.

2
La fracture de fatigue

Qu’est-ce qu’une fracture de fatigue ?

  • Hantise des coureurs à pied (chez qui elle se manifeste le plus souvent), la fracture de fatigue ou de stress, n'est jamais le fait du hasard.
  • Elle touche le plus souvent le pied et la jambe, mais aussi le bassin et même les vertèbres.
  • La douleur débute d'abord insidieusement et rend peu à peu impossible tout appui.
  • La fracture de fatigue n’est pas une véritable fracture mais plutôt une microfissure de l'os.
  • Invisible sur les radiographies initiales, ces examens peuvent donc rassurer à tort : seule la scintigraphie osseuse permet de faire précocement le diagnostic.

Comment elle survient, comment la soigner

  • La fracture de fatigue se produit le plus souvent lors de l'augmentation de la charge d'entraînement, sur route notamment, lorsque les chaussures sont usées ou inadaptées.
  • Il faut compter un arrêt sportif de trois mois avant une reprise (prudente) de l'activité.
  • Sauf cas particulier, la fracture de fatigue n’est généralement pas plâtrée.
  • Le port de cannes anglaises (béquilles) est recommandé les premières semaines.

3
Les accidents musculaires

A savoir !

  • Fréquents, les accidents musculaires touchent essentiellement le mollet et l'arrière de la cuisse (muscles ischio jambiers).
  • L'intensité de la douleur est proportionnelle à la sévérité de la lésion musculaire.

Courbatures et contractures

  • Ces accidents musculaires ne comportent pas de lésion anatomique du muscle.
  • Le muscle apparaît dur, tendu et douloureux à la palpation.
  • Ces douleurs disparaissent en quelques jours.
  • Elles surviennent le plus souvent le lendemain de l'activité et traduisent une mauvaise adaptation ou un manque d'entraînement de l'individu.

L’élongation

  • Elle se traduit pendant l'effort par une douleur un peu plus importante.
  • Elle nécessite dix jours d'arrêt sportif.

Le claquage

  • Il correspond à une déchirure de quelques fibres musculaires.
  • Contrairement à l'élongation qui permet la poursuite de l'activité, le claquage empêche le mouvement.

La déchirure

  • De gravité supérieure, la déchirure correspond à la lésion de très nombreuses fibres musculaires.
  • Tout mouvement est impossible et la douleur est syncopale.
  • L'arrêt peut dépasser plusieurs mois.

La rupture musculaire

  • Véritable fracture du muscle, la rupture musculaire relève de la chirurgie.

4
L'entorse

Qu’est-ce qu’une entorse ?

  • La cheville est l'articulation de l'organisme la plus exposée à l'entorse, mais toutes les articulations peuvent se déformer au-delà de leurs limites habituelles.
  • Appelée improprement « foulure », l'entorse distend les ligaments, voire les déchire, provoquant un saignement et un œdème.
  • Il existe différents degrés de gravité d’entorse : une douleur intense n'est pas obligatoirement inquiétante contrairement à un craquement ou à une ecchymose importante .

Comment la soigner

  • L'application de glace accélère la récupération.
  • Un arrêt sportif de 15 jours est requis pour une entorse bénigne (peu d'œdème et douleur discrète), et jusqu'à six semaines pour une entorse grave.
  • Un plâtre est recommandé dans les entorses comportant une importante distension ligamentaire ou une déchirure.

Sur le même thème

Les incendies domestiques, un danger au quotidien

Chaque année, un incendie d'habitation se déclare toutes les 2 minutes en France. C'est la deuxième cause de mortalité accidentelle chez les enfants. Un fléau qui touche chaque année 10 000 victimes et 77 000 habitations sinistrées.

Comment choisir son Détecteur Autonome Avertisseur de Fumée (DAAF)

Le détecteur de fumée augmente de 90 % les chances de survie d’une famille en cas d’incendie ! 70 % des décès sont liés à un incendie nocturne, quand notre vigilance est endormie. Principale responsable : la fumée. Elle tue 80 % des victimes, par asphyxie, pendant leur sommeil. Dès les premiers instants, le DAAF détecte la fumée et déclenche une sonnerie stridente. Cette sonnerie alerte les occupants pour leur permettre de fuir à temps ou de maîtriser un feu naissant.