MAIF, Assureur Militant

Conseils et prévention
-

La vie quotidienne

Détecteurs autonomes avertisseurs de fumée (Daaf)
Le détecteur de fumée augmente de 90 % les chances de survie d’une famille en cas d’incendie !


70 % des décès sont liés à un incendie nocturne, quand notre vigilance est endormie.
Principale responsable : la fumée.
Elle tue 80 % des victimes, par asphyxie, pendant leur sommeil.

Dès les premiers instants, le daaf détecte la fumée et déclenche une sonnerie stridente. Cette sonnerie alerte les occupants pour leur permettre de fuir à temps ou de maîtriser un feu naissant.

Une obligation

Depuis le 8 mars 2015, chaque logement, qu’il s’agisse d’une habitation individuelle ou d’une habitation collective, doit être équipé d’au moins un détecteur de fumée normalisé.

L'obligation d'installation revient au propriétaire du logement. C'est donc le cas pour un logement donné en location ; toutefois, pour les logements déjà occupés par le locataire en mars 2015, le propriétaire pourra se contenter de fournir un détecteur à l'occupant ou, si ce dernier l'a déjà acheté ou installé, le rembourser.


Choix du détecteur

Pour répondre aux exigences de sécurité, les détecteurs doivent obligatoirement être conformes à la norme européenne EN 14604. Il est vivement conseillé d’opter pour un détecteur qui possède la marque NF 292 (pour un meilleur suivi de la qualité).

Vous êtes sociétaire MAIF ou Filia-MAIF ? Le + MAIF
La MAIF, en partenariat avec Calyxis et la société SHD, vous accompagne dans la sécurisation de votre logement en vous faisant bénéficier, selon le nombre de détecteurs achetés, d’un avantage de 30 à 35 % sur le prix public conseillé.