1. maif.fr
  2. Conseils de prévention
  3. La vie quotidienne
  4. Maison
  5. Installation et entretien détecteurs de fumée

Conseil de prévention

Comment choisir son Détecteur Autonome Avertisseur de Fumée (DAAF)
Partage :
un artisan installe un DAAF dans le logement d'une femme

MAJ Octobre 2020

Le détecteur de fumée augmente de 90 % les chances de survie d’une famille en cas d’incendie !
70 % des décès sont liés à un incendie nocturne, quand notre vigilance est endormie.
Principale responsable : la fumée.
Elle tue 80 % des victimes, par asphyxie, pendant leur sommeil.
Dès les premiers instants, le DAAF détecte la fumée et déclenche une sonnerie stridente. Cette sonnerie alerte les occupants pour leur permettre de fuir à temps ou de maîtriser un feu naissant.

Le DAAF est-il obligatoire ?

Depuis le 8 mars 2015, chaque logement, qu’il s’agisse d’une habitation individuelle ou d’une habitation collective, doit être équipé d’au moins un détecteur de fumée normalisé.

L'obligation d'installation revient au propriétaire du logement. C'est donc le cas pour un logement donné en location ; toutefois, pour les logements déjà occupés par le locataire en mars 2015, le propriétaire pourra se contenter de fournir un détecteur à l'occupant ou, si ce dernier l'a déjà acheté ou installé, le rembourser.

Pour en savoir plus sur la réglementation cliquer ici

Quel détecteur choisir ?

Pour répondre aux exigences de sécurité, les détecteurs doivent obligatoirement être conformes à la norme européenne EN 14604. Il est vivement conseillé d’opter pour un détecteur qui possède la marque NF 292 (pour un meilleur suivi de la qualité).

Pour retrouver ce produit, sélectionné par Calyxis (expert du risque) pour la MAIF, consultez notre boutique en ligne « Nos solutions sécurité »

Combien de détecteurs dans mon logement ?

Le rôle du détecteur est de vous alerter dès le départ du feu.

  • Pour une protection à minima :
    Placez un détecteur par étage (y compris au sous-sol), à proximité des chambres, afin de pouvoir l’entendre s’il se déclenche. Placez impérativement un détecteur dans chaque chambre occupée par un fumeur.
  • Pour une protection maximale :
    Placez un détecteur par pièce (chambre, salon, salle à manger, couloirs, rangement, dressing, sous-sol, bureau).
  • Ne pas installer le détecteur :
    dans la salle d’eau, la salle de bains, la cuisine ni près d’une cheminée (les vapeurs d’eau et les fumées peuvent provoquer des alertes intempestives).

Où installer mon détecteur ?

  • Installez votre détecteur au centre du plafond, au milieu de la pièce

Les précautions élémentaires pour poser un détecteur :

Sa pose, à l’aide de deux vis, est facile et ne nécessite pas l’intervention d’un installateur professionnel pour une hauteur de plafond traditionnelle (2,50 m).

  • Utilisez exclusivement un escabeau ;
  • Assurez-vous de la stabilité de l’escabeau, vérifiez qu’il soit à la bonne hauteur ;
  • Utilisez la tablette pour y déposer du matériel et non comme point d’appui.

Que faire lorsque la sirène du détecteur de fumée retentit ?

Le détecteur de fumée alerte les occupants du logement dès le début d’un incendie : 3 mn pour agir ou fuir lorsque le feu débute.

En cas d’incendie, l’air atteint 600° en moins de 5 minutes et provoque la brûlure des poumons. Les fumées toxiques perturbent les fonctions mentales, motrices et sensorielles. Les victimes se retrouvent rapidement dans l’incapacité de fuir. Au-delà de 5 minutes, les suies noires qui envahissent l’espace rendent l’évacuation difficile.

Quels sont les bons réflexes pour se protéger du feu et de l’inhalation des fumées ?
Je vois de la fumée
Je ne vois pas de flammes
Je vois des flammes
Je ne vois pas de fumée
J’évacue immédiatement avec toute la famille
Si je peux le faire en toute sécurité, j’essaie d’éteindre le feu
(extincteur, couverture, serpillière mouillée).
Sinon, j’évacue avec toute ma famille.
Comment évacuer les lieux en toute sécurité ? adapter son comportement à la situation
Un logement de plain-pied
Un logement à l’étage
  • Alertez et rassemblez les occupants du logement.
  • Evacuez les lieux (risque d’intoxication par les fumées).
  • Si possible, coupez l’électricité et le gaz.
  • Fermez la porte de la pièce où se situe le feu, ainsi que la porte d’entrée.
  • Attention, avant d’ouvrir ou de fermer une porte, touchez-la : si elle est brûlante, utilisez une autre sortie.
  • Lorsque vous êtes dehors, appelez avec votre portable les services de secours.
  • Évacuez uniquement s’il n’y a pas de fumée dans la cage d’escalier.
  • Ne prenez jamais l’ascenseur : il peut se bloquer entre les étages ; empruntez les escaliers.
  • Si l’incendie se situe sur le palier ou à un étage inférieur, restez chez vous et n’ouvrez pas la porte ; placez des tissus mouillés en bas et autour de la porte. Réfugiez-vous sur un balcon ou à la fenêtre pour vous manifester et alerter les secours.
  • Quittez les lieux en restant près du sol et en rampant sous la fumée (il y a plus d’air, plus de lumière, et il y fait moins chaud). Si possible, couvrez-vous le nez et la bouche avec un linge humide.
  • Fermez toutes les portes et les fenêtres pour ralentir la propagation de l’incendie.
  • Attention, avant d’ouvrir ou de fermer une porte, touchez-la : si elle est brûlante, utilisez une autre sortie.
  • Alertez les secours.

Alerter les secours : les numéros d’urgence gratuits

  • 112 numéro unique d’urgence européen
  • 18 sapeurs-pompiers
  • 114 numéro d’urgence réservé aux personnes sourdes et malentendantes (SMS ou fax)

Quels sont les risques d’incendie et comment les éviter ?

Consulter notre dossier : l’incendie dans la maison

Solutions MAIF
  • Les solutions de Télésurveillance MAIF "e-Veille", "A la Carte et "Tout inclus" proposent d’équiper votre habitation d’un détecteur de fumée connecté à votre système de télésurveillance. En cas de départ d’incendie, ce détecteur vous avertit, que votre alarme soit active ou non, via le déclenchement simultané de l’alarme et d’un appel sur votre smartphone. Vous êtes donc prévenus même lorsque vous vous absentez.