MAIF, Assureur Militant

Conseils et prévention
-

Sur la route

Protection des usagers
Les usagers de deux-roues à moteur sont les plus exposés au risque d’accident corporel : ils représentent environ 2 % de la circulation routière, et près du quart des usagers tués (chiffres 2012). Pour dix usagers de deux-roues motorisés tués, 17 autres sont blessés très gravement (source : Observatoire national interministériel de la sécurité routière).


Utiliser un deux-roues motorisé en portant gants, blouson, pantalon et chaussures adaptées... même l’été !

Une chute ou une glissade à deux-roues à moteur, même à faible vitesse, est rarement anodine : abrasions, brûlures, fractures, lésions articulaires. Le port d’un équipement adapté fait la différence. Sur dix conducteurs, sept ont au moins chuté une fois et près de la moitié d’entre eux ont été blessés !

En cas d’accident corporel (source ONISR)
  • 57 % des blessés sont victimes de chocs à la tête
  • 50 % des traumatismes sont des blessures aux bras
  • 29 % des blessés graves sont victimes de lésions orthopédiques

Une étude menée en 2013 par Gema Prévention démontre que les conducteurs de deux et trois roues, et encore plus les usagers de scooters, négligent trop souvent le port de vêtements spécifiques. Le déficit d’équipement est encore plus important pour les passagers… surtout l’été. Durant cette période, un usager sur dix néglige le port du casque, pourtant obligatoire.

A savoir

A compter de janvier 2016, tous les conducteurs de deux-roues ou trois-roues motorisés auront l’obligation d’avoir à porter de main un « gilet de haute visibilité » disposant d’un marquage CE.
En cas d’arrêt d’urgence, le motard devra revêtir ce gilet qui lui permettra d’être mieux vu des autres usagers de la route. Les contrevenants seront passibles d’une amende de 11 euros en cas d’absence du gilet à bord et de 135 euros s’ils ne le portent pas à la suite d’un arrêt d’urgence.

Quelques chiffres

Alors qu’un équipement complet et adapté à la pratique du deux-roues à moteur est indispensable, seuls 47 % des usagers utilisent un blouson spécialement conçu. Près d’un tiers ne porte pas de gants, la moitié ne porte pas de chaussures montantes ou renforcées, et 75 % ne portent pas de pantalon adapté. Les taux d’équipement sont encore plus bas pour les trajets courts et pour les usagers de scooter. Quant aux passagers, ils sont moins protégés que les conducteurs, puisque seuls 68 % portent un casque intégral, 44 % un blouson, 47 % un pantalon et 36 % des gants.
La période estivale est propice aux pratiques à risque : 57 % des usagers roulent en T-shirt, 47 % ont les jambes découvertes et 31 % portent des chaussures ouvertes (étude Opinion Way 2013 pour Gema Prévention et Assureurs prévention).

En deux-roues, le risque est indissociable de la pratique, quelle que soit la période, la durée du trajet, l’engin et la cylindrée : il vous faut donc compter avec les éléments de sécurité pour établir votre budget si vous envisagez cet achat. Prenez le temps de choisir, puis portez en toutes circonstances de façon correcte les équipements… Votre vie vaut plus que votre look ! Nos conseils vous guideront dans votre choix.

Fondation MAIF agit pour améliorer la sécurité des deux-roues

  • améliorer la sécurité des motocyclistes dans la circulation grâce à une nouvelle configuration de leurs feux avant pour renforcer leur perception et leur détection par les automobilistes ;
  • évaluer les éventuels bénéfices de la conduite sportive sur circuit fermé (diminution de prise de risque et amélioration des comportements).
  • En savoir +