À quel âge souscrire une assurance obsèques ?

08/2018 - Mis à jour le 06/08/2018 par Pierre V.

Une assurance obsèques permet d’anticiper le financement et l’organisation de ses obsèques. Y-a-t-il un âge idéal pour souscrire ce type de contrat ?

Age limite assurance obsèques

Assurance obsèques : définition et objectifs

L’assurance obsèques a un double objectif : laisser à votre famille un capital pour financer vos funérailles et organiser en amont le déroulement de vos obsèques, de façon à libérer vos proches des démarches administratives.

Tout dépendra du type de contrat d’assurance obsèques choisi :
  • Contrat en capital : comme son nom l’indique, il offre la possibilité de laisser à sa famille un capital décès, qui sera utilisé pour payer les obsèques. Le montant du capital est choisi par l’assuré, en fonction du coût prévisionnel qu’il envisage pour ses funérailles. Ce contrat vous laisse deux possibilités :  prévoir vos funérailles avec un prestataire de votre choix ou laisser le choix de vos funérailles à vos proches.
  • Contrat en prestations : C’est aussi une solution de financement des obsèques. En revanche ce type de contrat vous oblige à laisser des consignes pour l’organisation et le déroulement des funérailles, et à désigner à l’avance une société de pompes funèbres.
A noter : les assurances obsèques sont à distinguer de l’assurance vie, qui permet elle aussi de transmettre un capital à un bénéficiaire, mais que ce dernier pourra utiliser comme il l’entend.

Quand est-il préférable de souscrire une assurance obsèques ?

Il n’y a pas d’âge idéal.
Contrairement à l’idée que l’on peut s’en faire, et à la différence d’une assurance décès qui comporte généralement des restrictions liées à l’âge, l’assurance obsèques est flexible. Selon les assureurs :
  • Il peut exister un âge plancher
  • Il est possible d’accéder à ce type de contrat jusqu’à 80, voire 85 ans.
  • L’âge auquel on souscrit le contrat n’entraîne pas l’obligation de remplir un questionnaire médical.
Le bon âge pour souscrire dépend du montant du capital décès garanti que vous désirez laisser à votre entourage, et de la durée durant laquelle vous souhaitez cotiser.

 

Âge de souscription à l’assurance obsèques : tout dépend du type de versements

La durée et le rythme des cotisations ne seront pas les mêmes suivant les modalités de versement choisies 
En règle générale, plus vous êtes jeune, plus la cotisation est faible. C’est notamment le cas si vous optez pour un versement unique ou des versements temporaires. En revanche, si vous choisissez le versement en viager (moins courant), c’est la logique inverse qui s’applique. En souscrivant jeune, vous risquez d’avoir à cotiser de longues années, et votre assurance devient alors très onéreuse.
  • Versement unique : comme son nom l’indique, il n’y a qu’une seule prime à verser, au moment de la souscription du contrat. Plus vous souscrivez jeune, plus le montant à verser sera faible au regard du capital garanti à terme.
  • Versements temporaires : ils s’étalent sur une durée choisie au moment de la souscription (5, 10, 15 ou 20 ans par exemple). Les versements temporaires peuvent être intéressants lorsque vous êtes encore en activité professionnelle (40/50 ans) ou lorsque vous souhaitez simplement étaler le paiement de vos cotisations.
  • Versements en viager : Le montant des versements mensuels est faible, mais avec l’obligation de cotiser jusqu’au décès du souscripteur. Si le contrat le permet, ce type de versement ne doit être envisagé qu’à partir de 70/75 ans, voire au-delà, pour éviter d’avoir à verser plus que le montant du capital garanti. En effet, avec des versements en viager, même quand le capital décès garanti est atteint, l’assuré doit continuer de verser une prime mensuelle sur sa convention obsèques.
 
Par exemple : vous souhaitez un capital pour vos obsèques de 4 000 € sur 10 ans. A la MAIF, en souscrivant le contrat obsèques Sollicitudes à l’âge de 60 ans, vous aurez des cotisations mensuelles de 40 €. 
Côté MAIF
  • La différence MAIF : Lors d'une adhésion conjointe, si le premier décès intervient avant la fin des prélèvements, le solde restant de la cotisation du conjoint survivant n’est plus à payer.
  • En choisissant l’assurance obsèques Sollicitudes, vous pouvez souscrire dès l’âge de 40 ans. Plus vous souscrivez jeune, plus faible sera votre cotisation.
  • Dans l’intérêt de l’assuré, MAIF ne propose qu’une seule modalité de versement : le versement temporaire, plus avantageux financièrement. L’assuré choisit la durée de versement : 5 ou 10 ans.
  • Le contrat MAIF intègre des garanties d’assistance et une aide aux démarches administratives. L’assuré est libre de désigner ou non un prestataire pour l’organisation de ses funérailles.