1. maif.fr
  2. Famille et vie quotidienne
  3. Guide Se séparer divorcer
  4. Comment faire face aux aléas de la vie après un divorce ?

Après une séparation, comment faire face aux aléas de la vie ?

01/2022 - Mis à jour le 03/01/2022 par Clémentine

Vous venez ou êtes sur le point de vous séparer. Vous vous interrogez sur la manière dont vous allez pouvoir faire face aux aléas de la vie sans votre ex-partenaire ? Une séparation, un divorce, entraîne des changements profonds dans la vie quotidienne. Il existe des solutions pour vous accompagner en cas de coup dur et limiter l’impact de ces événements sur votre foyer. Nous vous aidons à faire le point et à prendre les bonnes décisions pour vous protéger.

Séparation et aléas de la vie

Faire le point sur votre situation assurantielle

Une séparation ou un divorce implique divers changements au niveau de vos assurances, puisque dorénavant chaque partenaire devra assurer son foyer. Il convient donc de vous rapprocher de votre assureur pour une prise en compte de votre nouvelle situation matrimoniale et la mise à jour de l’ensemble de vos contrats. L’essentiel est de vous assurer que vos besoins de protection et ceux de votre famille soient bien couverts.

Protéger votre foyer face aux principaux risques

Vous protéger en cas d’accident, de maladie ou de décès

  • Disposer d’une première aide avec l’Assurance Maladie et la mutuelle santé
    Protéger votre foyer, c’est avant toute chose vous assurer de votre couverture en cas de problème de santé. Se séparer, divorcer, implique donc des démarches pour vous assurer de la prise en compte de votre nouvelle situation familiale auprès des organismes de santé (régime général et régimes complémentaires).
    Nous vous invitons à faire un point auprès de votre complémentaire santé afin de vous assurer qu’elle couvre bien vos nouveaux besoins en matière de prestations de santé et des restes à charge (dépassement honoraires, frais d'hospitalisation, frais dentaires, optiques, pris en charge...) pour ne pas avoir de mauvaises surprises.
  • Au-delà des garanties minimales de santé : anticiper et faire face aux aléas de la vie
    Parallèlement aux enjeux de santé liés à la maladie et aux accidents du travail, il est important de considérer le risque que représentent les accidents de la vie courante, à savoir les accidents domestiques et plus largement ceux survenus lors d’une activité hors du cadre professionnel.
    Une mauvaise chute ou une blessure accidentelle de loisirs ou de sports, par exemple, peuvent considérablement impacter votre quotidien, d’autant plus quand on est seul. Si vous ou votre enfant êtes immobilisé, à l’hôpital ou à domicile, c’est alors toute l’organisation de votre vie quotidienne qui en pâtit.
    Face aux nombreuses tâches du quotidien (courses, tâches ménagères, garde et déplacement des enfants…), disposer d’une aide extérieure peut s’avérer précieux pour une personne seule. Cette aide est néanmoins coûteuse si l’on n’a pas souscrit d’assurance spécifique. En effet, il ne faut pas négliger les frais qui dépassent le cadre de la Sécurité Sociale et de la mutuelle, comme le recours à des services d’assistance à domicile ou la compensation financière liée à votre cessation d’activité, pour ne citer que deux exemples.
  • Protéger votre enfant si vous veniez à disparaître
    L’assurance décès est un bon moyen pour protéger votre enfant. Vous choisissez un capital ou une rente qui permettra, en cas de décès, d'aider financièrement votre enfant pour la réalisation de ses études et de sa prise d'autonomie.

Disposer d’une aide en cas de panne de voiture

Pour vous rendre sur votre lieu de travail comme pour transporter votre enfant, la voiture peut être indispensable à votre quotidien. Pouvoir faire face aux imprévus, c’est donc également s’assurer de ne pas se retrouver immobilisé.
Votre assureur peut vous proposer un vaste panel de solutions d’assurance auto, avec différents niveaux de protection, des garanties et des options pour vous faciliter le quotidien en cas de panne ou d’accident de voiture par exemple :

  • assistance sans franchise kilométrique,
  • prêt d’un véhicule de remplacement,
  • mise en relation avec des réparateurs agréés.

Se mettre à épargner après une séparation

Il est aussi conseillé de vous reconstituer une épargne de précaution, à court ou moyen terme, pour faire face aux dépenses imprévues et financer les projets du foyer. Des solutions d’épargne permettent, même avec des sommes limitées, de constituer tous les mois une cagnotte, sans altérer trop fortement votre budget.

En résumé, nous vous invitons à :

  • informer les organismes obligatoires (CPAM, MSA, PUMA, régimes spéciaux...) et faire un point avec votre complémentaire santé (individuelle ou collective),
  • vous assurer que vos contrats sont bien adaptés à vos besoins de protection de votre foyer,
  • mettre de l’argent de côté régulièrement pour votre foyer.
Côté MAIF

Pour faire face aux imprévus, vous protéger et protéger vos proches, mieux vaut anticiper. MAIF vous informe et vous invite à découvrir ses conseils et ses solutions pour faire face aux aléas de la vie.