Les programmes par cycle

Cycle 3 : programmes et objectifs de formation

Partage : 
Cycle 3 : programmes et objectifs de formation

Objectif : Comprendre le sens des responsabilités individuelles et collectives

Dans le domaine de la sécurité routière, c'est l'aboutissement de la sensibilisation visant l'obtention de l'Aper (Attestation de première éducation à la route).

Dans le domaine de la prévention des accidents de la vie courante, la mise en œuvre d'activités participe au développement de l'autonomie de l'enfant.

Dans le domaine des gestes de première urgence, l’enfant pourra être initié à des principes simples de secourisme.

Sécurité routière

L'APER, attestation de première éducation à la route, est la première étape du continuum éducatif obligatoire à l'école en matière d'éducation à la sécurité routière : elle valide des savoirs et des comportements des élèves en tant que piétons, passagers et rouleurs (vélo, rollers). Ses conditions d'application sont parues dans le BO 40 du 31-10-02.

Les objectifs de formation pour le cycle 3 :

Le piéton :

La progression dans la complexité des apprentissages permet d’aborder la variété des situations de traversée et l’ensemble des dangers à prendre en compte :

  • les ronds-points,
  • les carrefours avec feux et plusieurs voies de circulation de façon à aborder également le principe de fonctionnement des feux,
  • les erreurs et les comportements inadaptés des autres usagers (anticiper le comportement des autres), les spécificités des déplacements hors agglomération, les conditions de luminosité et météo, la vitesse des véhicules et la densité du trafic doivent illustrer les dangers à mettre en évidence.

Le passager :

C’est au cycle 3 que sont envisagées toutes les règles de sécurité liés à l’usage :

  • des transports en commun (quels sont les comportements avant, pendant et après le trajet ?), équipés ou non de ceinture,
  • des 2 roues (équipements de l’engin et du passager).

Le rouleur ou cycliste :

L’enfant doit être préparé à pouvoir rouler seul sur les voies ouvertes à la circulation, en ville et en campagne. Il faut qu’il apprenne à gérer la complexité des situations qu’il peut rencontrer en s’appuyant sur :

  • une connaissance plus approfondie des règles du Code de la route (panneaux, les changements de direction, intersections et ordres de passage, position sur la chaussé et déplacement en groupe),
  • la compréhension et l’identification des dangers en et hors agglomération,
  • les équipements et l’entretien du vélo (organes sécurité) avec rappel sur équipements du cycliste (jour, nuit et hors agglo),
  • la capacité à préparer un déplacement plus ou moins long,
  • la prise de conscience de la vulnérabilité du cycliste.

Accidents de la vie courante

Le décret n° 83-896 du 4 octobre 1983 instituant un enseignement des règles générales de sécurité dans les établissements scolaires a été abrogé par le décret du 11 01 2006 relatif à la sensibilisation à la prévention des risques, aux missions des services de secours, à la formation aux premiers secours et à l’enseignement des règles générales de sécurité. La circulaire n° 2006-085 du 24-5-2006 (JO du 16-7-2006) précise ses conditions de mise en œuvre dans une démarche d’éducation à la responsabilité en milieu scolaire.

Ces dispositions visent la mise en place d’une éducation qui doit développer des comportements adaptés ainsi que le sens de la responsabilité individuelle et collective. Cette éducation qui participe à la prévention des accidents de la vie courante doit assurer la connaissance :
- des mesures de prévention dans les différentes actions de la vie quotidienne, c'est-à-dire au cours d’activités domestiques, sportives, de loisirs et scolaires,
- des mesures de protection face à l’incendie et aux risques majeurs.

Au niveau des écoles maternelles et des écoles élémentaires, cet enseignement des règles de sécurité qui vise l’acquisition des connaissances et la maîtrise des comportements de vigilance et de prudence, a un caractère transversal et interdisciplinaire, puisqu’il doit être intégré dans les horaires et les programmes de l’école primaire. Il peut donner lieu à des activités dans le cadre de projets d’école.


Grâce à cet enseignement, l'enfant doit être capable d’éviter l'accident et de réagir de façon adaptée aux situations dangereuses par :

  • l’acquisition d'habitudes toujours plus éclairées, permettant à l'enfant de se tenir hors du danger,
  • la prise de conscience du lien entre ces connaissances et les habitudes qu'elles impliquent,
  • la maîtrise des attitudes et des comportements responsables,
  • l’initiation à la pratique des premiers gestes de secours.

Le guide " Éduquer à la responsabilité face aux risques " (Repères vie scolaire - Guide d’intervention en milieu scolaire) décrit et structure pour les enfants de 2 à 7 ans les objectifs éducatifs pour qu’ils puissent anticiper, agir et apprendre.


Ils doivent en particulier :

  • savoir lire et respecter les informations, les pictogrammes figurant sur les objets, les matériels, les produits…et mémoriser les plus fréquents
  • connaître les principales règles pour rester en sécurité dans l’environnement familier
  • connaître et respecter des consignes simples d’interdiction
  • connaître et respecter des consignes simples d’interdiction
  • utiliser des objets et des matériels de plus en plus complexes de façon adaptée et savoir signaler le caractère risqué d’une utilisation
  • ranger systématiquement et mettre hors de portée des plus jeunes les produits toxiques
  • connaître quelques sources à l’origine de l’incendie, les principales consignes de sécurité incendie et pouvoir les mettre en œuvre sous la responsabilité d’un adulte
  • distinguer les notions de risque et de danger, d’aléa et d’enjeux, d’exposition temporaire ou permanente à un risque
  • envisager la conséquence d’un comportement inadapté (traumatisme, saignement...).

    Un enseignement des principes simples de secourisme est prévu par l’arrêté du 25 janvier 2002 qui fixe les programmes pour l’école primaire. Il est décliné dans " Apprendre à porter secours " (APS) en trois étapes qui coïncident avec les cycles pédagogiques. A l’école maternelle, l’enfant doit apprendre à repérer une situation inhabituelle ou de danger,et demander de l’aide pour être secouru ou porter secours.

    • Les programmes et objectifs de formation sont recensés dans le BOEN de septembre 2006.
    • Cette circulaire précise les conditions de mise en œuvre du décret du 11 janvier 2006 sur l'enseignement des règles générales de sécurité.
    • 
      En savoir plus :
      Télécharger la circulaire