Bricolage : un plaisir à risques

Catherine Drilleaud

6 min


MAJ mars 2023

Le bricolage fait de plus en plus d’adeptes et… de blessés. Pour que cette activité reste un moment de loisir et de détente, découvrez quelques mesures de précautions appropriées pour bricoler en toute sécurité.

1
Des chiffres qui frappent

  • Chaque année 300 000 personnes arrivent aux urgences à la suite d’un accident de bricolage.
  • Ce type d’accident concerne plus particulièrement les hommes (9 fois sur 10).
  • Près d’un accident sur 2 est une coupure profonde.
  • Dans 31 % des cas, les mains sont touchées (13 % des accidents touchent les pieds).
  • 1/4 des personnes de plus de 65 ans se font hospitaliser à la suite d’un accident de bricolage.

 

Chiffres issus de l’Enquête Permanente sur les Accidents de la vie Courante (EPAC) et de l’Institut de Veille Sanitaire (INVS).

 

À savoir

La méconnaissance des risques, l’utilisation d’un outil inapproprié et l’absence d’équipements de protection, en particulier les gants, expliquent la plupart des accidents de bricolage. Les blessures les plus courantes (chutes, coupures profondes, écrasements, électrocutions…) peuvent être évitées en prenant quelques précautions.

2
Conseils pour bricoler en toute sécurité

Avant de bricoler

  • Veillez à sécuriser votre espace de travail et à optimiser le rangement de vos outils.
  • Vérifiez l’état du sol : Attention au sol glissant, cabossé ou humide...
  • Soyez à jour de votre vaccin antitétanique (chaque année une dizaine de personnes sont encore victimes du tétanos).
  • Prévoyez une trousse familiale de secours à portée de main.
  • Ôtez vos bagues, bracelets et montre.
  • Munissez-vous d’outils en bon état, adaptés aux travaux entrepris, répondant aux normes NF.
  • Lisez attentivement le mode d’emploi des outils et faites attention aux pictogrammes sur les emballages des produits chimiques (voir annexe).
  • Installez-vous dans un endroit dégagé, aéré et bien éclairé.
  • Évitez de bricoler seul lorsque vous êtes en hauteur (toiture par exemple).

Attention !

Le manque de sommeil, certains traitements médicamenteux, la consommation d’alcool et ou de drogue altèrent nos capacités, diminuent nos réflexes et augmentent le risque d’accident.

Durant le bricolage

  • Utilisez vos outils conformément aux indications de leur notice. Ne neutralisez jamais leur système de sécurité.
  • Portez des gants de sécurité : les plaies ouvertes sont les blessures les plus fréquentes.
  • Equipez-vous des protections nécessaires : chaussures, lunettes, vêtements, casque, masque protecteur, tampons d’oreille...
  • Assurez-vous de la stabilité des escabeaux, des échelles et des échafaudages (l’échelle est la première cause d'accident de bricolage).
  • Peintures, solvants, diluants, colles… sont toxiques ! Travaillez si possible à l’extérieur, sinon, aérez.
  • Débranchez les outils électriques et refermez les produits lorsque vous ne les utilisez pas.
  • Avant toute manipulation électrique (changement d’ampoule, fusible, prise électrique…), assurez-vous que l’alimentation dans le circuit concerné est coupée.
  • Manipulez les liquides hors de portée des appareils électriques.
  • Demandez de l’aide à votre entourage si vous êtes amené à manier des charges lourdes (outils, matériaux...).
  • Faites des pauses régulières.
  • Hydratez-vous régulièrement en cas de fortes chaleurs.

Attention aux autres !

Une tuile jetée du toit, un fil dans le passage, une lame de cutter cassée, des pinceaux dans du solvant... sont autant de dangers pour vos proches. Éloignez-les, en particulier les petits touche-à-tout ! Temporairement, chiens et chats seront mis à l’écart.

Après vos travaux

  • Procédez à l’entretien des outils avant leur rangement.
  • Pensez à ranger vos outils et produits hors de la portée des enfants.
  • Evitez de transvaser les produits dangereux dans des récipients alimentaires.
  • Prenez soin de faire le ménage dans les pièces où vous avez bricolé pour éliminer clous et autres agrafes, surtout dans les chambres d’enfants.
  • Peintures, sols ou meubles neufs ? Aérez !

Découvrez les principaux symboles de danger

Plaies et bosses ?

  • En cas de coupure, nettoyez la plaie avec de l’eau et du savon. Appliquez, si nécessaire un désinfectant et pansez.
  • En cas de brûlure légère, passez 10 mn sous l’eau froide et laissez sécher.
  • En cas de projection de produits dangereux sur la peau, enlevez les vêtements atteints et lavez la peau à grande eau.
  • Si l'œil est atteint, rincez abondamment, puis consultez un médecin.
  • En cas d’ingestion, ne vous faites pas vomir, appelez les secours.
  • En cas d’inhalation, quittez la pièce et respirez à l’air libre.
  • Si vous ressentez des troubles de l’audition (bourdonnements, sifflements…), cessez immédiatement l’activité.

Pour toute blessure grave, appelez le 15 ou le 112.

3
Apprendre les gestes d'urgence

Pour faire face efficacement à une situation d’urgence, vous pouvez passer à l’action en passant votre certificat PSC1 (Prévention Secours Civiques 1) avec la Protection civile.

Cette formation des gestes de premiers secours, vous permettra d’acquérir les gestes adaptés. Elle peut aussi être préparée à distance et validée par une séance pratique ou en présenciel sur une journée (7 heures).

Contactez votre antenne de protection civile en justifiant de votre adhésion à la MAIF (carte verte, attestation d'assurance habitation...).

Côté MAIF

Risques domestiques : comment s’assurer ?

MAIF vous recommande son assurance corporelle des accidents de la vie, valable toute l’année, pour toute la famille. Vous serez indemnisé à la hauteur du préjudice subi : frais médicaux sans plafond, financement de vos pertes de revenus si vous arrêtez votre activité, indemnité versée en cas de séquelle… Suivant vos besoins et ceux de l’enfant, MAIF peut aussi proposer différentes prestations pour vous assister au quotidien.

Sur le même thème

Comment sécuriser sa piscine ?

En France, le nombre de piscines privées a régulièrement augmenté depuis le début des années 2000. Parallèlement le taux d'accidents a diminué grâce aux systèmes de protection qui se généralisent depuis que la loi oblige les particuliers à en équiper leurs installations. Mais le bilan reste dramatique... La moitié des victimes de noyade sont des enfants de moins de 6 ans.

Comment éviter les incendies domestiques ?

Un incendie d'habitation se déclare toutes les 2 minutes en France. C’est plus de 200 000 incendies domestiques et plus de 16 000 victimes par an. C'est la deuxième cause de mortalité accidentelle chez les enfants. Un fléau qui touche chaque année 77 000 habitations sinistrées.