1. maif.fr
  2. Conseils de prévention
  3. Sur la route
  4. Ma sécurité
  5. Partager la route

Partager la route avec les autres usagers

Catherine Drilleaud

11 min


MAJ octobre 2022

La route est un espace à partager entre les différentes catégories d’usagers. Piétons, cyclistes, deux roues motorisés et véhicules sont très souvent amenés à se croiser sur les routes françaises. Le respect des règles de la route et la prudence des usagers les uns envers les autres, en particulier les plus vulnérables est essentiel.

1
Conducteurs : bien circuler avec d’autres usagers de la route

Ensemble, les Français ont montré qu’une conduite responsable pouvait sauver des vies, qu’en respectant les règles, il était possible d’éviter le pire, que respecter les distances de sécurité, c’était respecter les autres, et qu’être prudent, c’est toujours utile.

Les bonnes pratiques pour favoriser la sécurité de tous

Partager la route, c'est respecter les règles de conduite en toutes circonstances et se mettre à chaque instant à la place des autres usagers.
Le code de la route a introduit le principe de prudence qui précise que le conducteur doit à tout moment adopter un comportement prudent et respectueux envers les usagers des voies ouvertes à la circulation. Il doit notamment faire preuve d’une prudence accrue à l’égard des usagers les plus vulnérables (art. R412-6 du code de la route).

  • Respecter le code de la route, notamment les zones cyclables où les cyclistes sont prioritaires, les sas vélo (espace réservé aux cyclistes, entre la ligne d'arrêt des véhicules et un passage piéton à un carrefour à feux tricolores).
  • Ralentir à l’approche d’un passage protégé et s'arrêter pour laisser passer les piétons.
  • Établir un contact visuel avec le piéton pour lui indiquer que vous l’avez vu.
  • Rouler à 20 km/h maximum dans les zones de rencontre : piétons et cyclistes y sont prioritaires.
  • Maintenir une bonne distance de sécurité derrière un cycliste et lors d’un dépassement, une distance latérale de 1 m en agglomération, et de 1,50 m hors agglomération est obligatoire.
  • Toujours adapter sa vitesse en fonction des usagers rencontrés, du lieu de circulation des conditions climatiques.

2
Bien communiquer avec les autres usagers

Pour bien partager la route, suivant les situations rencontrées, il est nécessaire d’utiliser les différents modes de communication proposés par votre véhicule.

Avertisseurs lumineux

Le clignotant

Avant tout changement de direction ou de voie, dépassement, insertion dans la circulation ou stationnement il est nécessaire de mettre son clignotant afin de signaler votre action aux autres usagers de la route.
Il est conseillé d’activer son clignotant 50 m avant la manœuvre en agglomération et 150 m avant hors agglomération pour laisser le temps à ceux qui vous entourent de comprendre vos intentions et de réagir.
Pensez à éteindre votre clignotant à la fin de votre manœuvre pour éviter de donner de fausses indications.

Circuler à vélo en toute sécurité

Pour indiquer un changement de trajectoire, le cycliste tend le bras dans la direction où il souhaite se diriger...

Les feux de détresse

Actionnez vos feux de détresse, également appelés « Warnings », lors d’un ralentissement soudain ou si votre véhicule est en panne sur la chaussée.

Attention !

Les warnings ne justifient pas un stationnement gênant.

Les feux stop

Les feux stop permettent d’avertir l’usager qui est derrière vous d’un ralentissement. Ils s’allument dès que le conducteur appuie sur la pédale de frein.

Les appels de phare

Vous pouvez utiliser les appels de phare la nuit, de façon très brève, pour prévenir les autres usagers d’un danger qui n’est pas signalé.

Avertisseurs sonores

Le klaxon

Utiliser son klaxon en ville ou la nuit est interdit pour respecter la tranquillité des riverains. Cependant, vous pouvez vous en servir dans le cas où le danger est imminent.
Hors agglomération c’est un moyen efficace d’avertir les autres usagers de la route (véhicules, cyclistes, motards ou piétons) d’un risque à proximité lorsque les avertisseurs lumineux ne sont pas visibles.
Dès la nuit tombée, les avertisseurs lumineux (appels de phares, feux de détresse) sont à privilégier. Comme en ville, l’avertisseur sonore est le dernier recours en cas de danger.

À savoir

Agir avec courtoisie sur la route est une excellente façon de créer un climat agréable et de réduire les possibilités de conflits et d’accidents. Et parfois, il suffit juste d’un signe de la main ou d’un sourire pour remercier ou montrer sa satisfaction à l’autre usager.

3
Automobilistes : comment bien partager la route avec les piétons ?

Les piétons sont des usagers très vulnérables en cas de collision. Les chances de survie d'un piéton lors d'un choc à 50 km/h sont de 20 % contre 90 % pour un choc à 30 km/h.

Face à l'intensification du trafic en milieu urbain, le Code de la route a évolué et a introduit le principe de prudence. Il précise que le conducteur "doit à tout moment adopter un comportement prudent et respectueux envers les usagers des voies ouvertes à la circulation. Il doit notamment faire preuve d'une prudence accrue à l'égard des usagers les plus vulnérables" (art. R.412-6 du Code de la route).

Les bonnes pratiques pour améliorer la cohabitation entre les usagers de la route

Toujours adapter sa vitesse en fonction des usagers rencontrés, du lieu de circulation et des conditions climatiques.

  • Respecter le code de la route et notamment les limitations de vitesse.
  • Parmi les piétons, les enfants et les personnes âgées restent les plus vulnérables.
  • Les piétons sont prioritaires dans les zones de rencontre et les aires piétonnes.
  • Établir un contact visuel avec le piéton pour lui indiquer que vous l'avez vu.
  • Vérifier régulièrement le bon état des équipements de signalisation de votre véhicule.

Toujours adapter sa vitesse en fonction des usagers rencontrés, du lieu de circulation et des conditions climatiques.

Rappel de la signalisation piétons

signal-pieton.jpg (Rappel de la signalisation piéton)


Piétons : usagers de la route

Nos conseils pour circuler à pied en toute sécurité...

Automobilistes : comment bien partager la route avec les cyclistes ?

La route est un espace à partager entre les différentes catégories d’usagers. Piétons, cyclistes, deux roues motorisés et véhicules sont très souvent amenés à se croiser sur les routes françaises. Le respect des règles de la route et la prudence des usagers les uns envers les autres, en particulier les plus vulnérables est essentiel.

Partager la route avec les cyclistes

4
Comment bien partager la route avec les cyclistes ?

En 2020, les cyclistes représentaient 7 % de la mortalité routière.

Partager la route, c'est respecter les règles de conduite en toute circonstance et se mettre à chaque instant à la place des autres usagers.

Pas toujours visibles, les cyclistes représentent une population très vulnérable. L’état de la chaussée, les intempéries peuvent affecter leur conduite.

Bilan 2020 de la sécurité routière

Attention à l’ouverture des portières !

L’un des principaux risques à vélo : l’ouverture de portière ! Les cyclistes doivent rester vigilants, quant aux occupants d’un véhicule, ils peuvent utiliser une technique qui aux Pays-Bas est enseignée durant l‘apprentissage de la conduite.

#AgissonsAvecJamy

5
Les bonnes pratiques pour favoriser la sécurité de tous

  • Respecter le code de la route, notamment les zones cyclables où les cyclistes sont prioritaires, les sas vélo (espace réservé aux cyclistes, entre la ligne d'arrêt des véhicules et un passage piéton à un carrefour à feux tricolores).
  • Maintenir une bonne distance de sécurité derrière un cycliste et lors d’un dépassement, une distance latérale de 1 m en agglomération, et de 1,50 m hors agglomération est obligatoire.
  • Prévenir et anticiper les comportements des autres usagers et éviter tout changement brusque de direction.
  • Rouler au pas dans les zones de rencontre sans gêner les cyclistes, et ne pas dépasser les 20 km/h.
  • Vérifier régulièrement le bon état des équipements de signalisation de votre véhicule.

Rappel de la signalisation cyclistes

Certains panneaux sont indispensables à connaître et adaptés aux cyclistes.

panneaux.png
Piste ou bande cyclable obligatoire
Accès interdit aux cycles
Piste ou bande cyclable conseillée et réservée aux cycles
Voie réservée aux véhicules de transport en commun et aux cycles. En l'absence de panonceau, la circulation des cyclistes est interdite dans les voies de bus
Double-sens cyclable : Sens unique pour les véhicules motorisés mais double sens autorisé pour les cycles.
Tourne à droite : Cette signalisation signifie qu'un cycliste peut circuler et prendre la direction indiquée sur le panonceau lorsque le feu est rouge. Cette mesure s'applique uniquement en présence de ce panneau.
Zone de rencontre : Les piétons ont la priorité et sont autorisés à circuler sur la chaussée. La vitesse est limitée à 20 km/h pour les autres usagers

Côté MAIF

En toutes circonstances, soyez bien assurés

  • Vous êtes conducteur d’un véhicule à moteur (2 ou 4 roues) : bénéficiez d’une protection corporelle optimale en cas d’accident. Le contrat PACS garantit des solutions pratiques et financières pour aider les victimes (conducteur du véhicule et passagers) à faire face aux difficultés du quotidien.
  • Vous êtes piéton ou cycliste : il est important d’être couvert en cas de dommages corporel. Le contrat Praxis Solutions prend en compte toutes les conséquences d’un accident : une indemnisation financière à la hauteur du préjudice subi et des services d’aide à la personne pour faire face aux difficultés du quotidien.

Sur le même thème

Les piétons

La route est un espace à partager, chacun doit respecter les règles de sécurité et veiller aux autres utilisateurs. Les piétons sont les usagers de la route les plus vulnérables, ils doivent donc redoubler de vigilance.

Le kit de sécurité obligatoire

Gilet rétro-réfléchissant et triangle de pré-signalisation sont obligatoires à bord de votre véhicule. Conducteur mieux perçu, véhicule mieux signalé : cette règle vise à renforcer la sécurité des usagers en situation d'arrêt d'urgence.