1. maif.fr
  2. Conseils de prévention
  3. Sur la route
  4. Accident : que faire ?
  5. Panne ou accident

Que faire en cas de panne ou d'accident ?

Catherine Drilleaud

6 min


MAJ novembre 2022

Être victime ou témoin d'une panne, d'un accident, ça n'arrive pas qu'aux autres. C'est le moment d'agir de façon pertinente, avec sang-froid et prudence. Objectif : sécuriser les lieux, donner l'alerte et porter assistance aux éventuels blessés...

1
Quels sont les bons réflexes pour sécuriser les lieux ?

Lors d’une panne ou d’un accident, que l’on soit impliqué ou simple témoin, la première chose à faire est de protéger les lieux pour éviter un nouveau sinistre.

  • Mettre son gilet rétroréfléchissant avant toute sortie du véhicule pour assurer sa propre sécurité.
  • Ne pas se mettre en danger : attention à la circulation !
  • Placer un triangle de pré signalisation du danger à l’attention des autres automobilistes 200m en amont du véhicule.
  • Sur autoroute, se placer de préférence derrière la glissière longeant la bande d'arrêt d'urgence. Mieux vaut y mettre à l'abri tous les occupants du véhicule.
  • La nuit, utiliser une lampe torche pour faire signe aux automobilistes approchant le lieu de l'accident.

2
Comment alerter les premiers secours ?

C’est un moment important dans la chaîne des premiers secours. Fournir des renseignements précis et fiables concernant la situation permet aux services d’urgence de prendre les mesures adéquates rapidement.

Qui appeler ?

Le 112 : ce numéro permet de prévenir tous les services de secours (pompiers, Samu, police ou gendarmerie).

Quels détails donner ?

Transmettre sa localisation le plus précisément possible via son téléphone ou en donnant les numéros indiqués sur le panneau le plus proche aux secouristes.

3
Comment intervenir en attendant les secours ?

Porter assistance à des personnes accidentées peut faire gagner de précieuses minutes avant l’arrivée des secours. Plus qu’un acte courageux, c'est un devoir civique à la portée de tous. Sans être secouriste, on peut agir de façon pertinente, avec sang-froid, tout en restant prudent.

Que faire ou... ne pas faire ?

En attendant les secours, il faut avant tout veiller à ne pas aggraver l'état d'une victime. Ceux qui sont formés pour pratiquer " les gestes qui sauvent" doivent évidemment s’en servir. À défaut, on peut déjà :

  • Inviter une personne qui se plaint ou qui est blessée à rester assise ou allongée.
  • Couvrir un blessé.
  • Lui parler et le rassurer.

En revanche, il faut à tout prix éviter de :

  • Déplacer un blessé, sauf urgence vitale (véhicule en feu...).
  • Lui donner à boire.
  • Retirer le casque d'un motocycliste.

Plusieurs sur les lieux ?

  • Le mieux est de s'organiser pour se répartir les rôles : alerte, sécurisation des lieux, assistance aux blessés...

Que faire si vous êtes plusieurs témoins d’un accident ?

  • Si vous n'êtes pas impliqué dans l'accident et que vous n’êtes pas un témoin direct, dégagez les lieux notamment si vous circulez sur la voie en sens inverse. Prévenez les secours si cela ne vous met pas en danger vous-même.
  • Si vous ne pouvez pas dégager les lieux, allumez vos feux de détresse, garez-vous en prenant soin de ne pas gêner l’arrivée des véhicules de secours, mettez vos passagers à l'abri et prévenez les secours.

Comment apprendre les gestes qui sauvent ?

La formation PSC1 vous permet d’apprendre à réagir face à des situations de la vie quotidienne comme : malaise, traumatisme, perte de connaissance, arrêt cardiaque, mais aussi d’apprendre les gestes qui sauvent lors d’un accident de la route. Découvrez l’engagement MAIF.

4
Vous avez subi un dommage ?

  • Contactez les services de MAIF Assistance : 0 800 875 875 depuis la France (appel gratuit d'un poste fixe), + 33 5 49 77 47 78 depuis l'étranger.
  • Établissez un constat amiable.
  • Prévenez MAIF dans les 5 jours ouvrés suivant l'accident.

La route : un espace à partager

Pour vous déplacer en toute sécurité, quelques dossiers pour vous éclairer...

5
Que faire en cas d’accident à l'étranger ?

Vous êtes victime d'un accident hors de nos frontières ? La démarche à suivre :

  • Appeler la police locale.
  • Relever les identités et adresses des éventuels témoins.
  • Remplir un constat amiable : les rubriques ont la même signification dans tous les pays d'Europe.
  • Nous adresser le constat.

Attention !

Si vous avez souscrit l'option de remplacement, la mise en œuvre du service de remplacement ne peut s’effectuer qu'en France métropolitaine et dans les départements de la Guadeloupe, de la Martinique et de la Réunion.

Côté MAIF

En cas d'accident, avec l'assurance auto MAIF, quelle que soit la formule souscrite, le dépannage sur place et le remorquage de votre véhicule sont compris, jusqu'au garage le plus proche. Pensez ensuite à nous contacter pour déclarer votre sinistre. Vous et vos passagers serez acheminés jusqu'à votre destination ou rapatriés à votre domicile.

En cas de panne, l'assistance intervient au-delà de 50 km1 de votre domicile. Sauf si vous avez souscrit l'option Panne 0km ou la formule Plénitude, alors nous intervenons à moins de 50 km de votre domicile.

En cas de panne sur autoroute, une fois arrivé au PC autoroutier, utilisez l’application MAIF pour déclencher l’assistance. L'assistance MAIF vous géolocalise et vous met en relation avec un dépanneur agréé qui prend le relais à la sortie de l’autoroute. Vous pourrez suivre son arrivée en temps réel sur votre smartphone.