1. maif.fr
  2. Santé Prévoyance
  3. Sport sur ordonnance
Sante-prevoyance

Sport sur ordonnance

"Le médecin traitant peut prescrire au patient atteint d'une affection de longue durée
 une activité physique. Le sport sur Ordonnance pour se soigner".

La garantie sport sur ordonnance MAIF

Suspension de la garantie Sport Sur Ordonnance à partir du 1er janvier 2020 :

A l’issue de l’expérimentation menée en 2019 avec notre partenaire V@Si (devenu MOOVEN), la mise en œuvre de la garantie Sport Sur Ordonnance est en pause depuis le 1er janvier 2020, le temps de réaliser un bilan.
Forts de cette expérience, nous reviendrons rapidement vers vous pour proposer une solution que nous souhaitons co-construire avec vous. En effet, cette expérimentation a permis d’identifier un réel besoin d’accompagnement de nos sociétaires en ALD, un vrai savoir-faire de notre partenaire MOOVEN mais également certains freins dont le coût de sa mise en œuvre qui ne peut être porté par la communauté des sociétaires.

Liste des ALD (affections de longue durée)
  • La liste des ALD, fixée par l'article D. 322-1 du Code de la Sécurité sociale* :
    • accident vasculaire cérébral invalidant ;
    • affections psychiatriques de longue durée ;
    • artériopathies chroniques avec manifestations ischémiques ;
    • bilharziose compliquée ;
    • diabète de type 1 et diabète de type 2 ;
    • déficit immunitaire primitif grave nécessitant un traitement prolongé, infection par le virus de l'immuno-déficience humaine (VIH) ;
    • formes graves des affections neurologiques et musculaires (dont myopathie), épilepsie grave ;
    • hémoglobinopathies, hémolyses, chroniques constitutionnelles et acquises sévères ;
    • hémophilies et affections constitutionnelles de l'hémostase graves ;
    • insuffisance cardiaque grave, troubles du rythme graves, cardiopathies valvulaires graves, cardiopathies congénitales graves ;
    • insuffisance respiratoire chronique grave ;
    • insuffisances médullaires et autres cytopénies chroniques ;
    • maladie coronaire ;
    • maladie de Parkinson ;
    • maladie d’Alzheimer et autres démences ;
    • maladies chroniques actives du foie et cirrhoses ;
    • maladies métaboliques héréditaires nécessitant un traitement prolongé spécialisé ;
    • mucoviscidose ;
    • néphropathie chronique grave et syndrome néphrotique primitif ;
    • paraplégie ;
    • polyarthrite rhumatoïde évolutive ;
    • rectocolite hémorragique et maladie de Crohn évolutives ;
    • sclérose en plaques ;
    • scoliose idiopathique structurale évolutive ;
    • spondylarthrite grave ;
    • suites de transplantation d’organe ;
    • tuberculose active, lèpre ;
    • tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique.
    • vascularites, lupus érythémateux systémique, sclérodermie systémique ;

* La liste a été actualisée par le décret n°2011-77 du 19 janvier 2011 et par le décret n°2011-726 du 24 juin 2011.