1. maif.fr
  2. Enseignants
  3. Mes premières fois
  4. Ma première sortie scolaire

FICHE PRATIQUE #ÇaYestJeSuisProf

Ma première sortie scolaire

Agence Tralalere

12 min


MAJ juin 2020

Une première sortie ou un premier voyage scolaire peut aussi bien être source d’enthousiasme que d’ interrogations, voire de stress : comment préparer la sortie ? À quoi faut-il penser ? Que ne doit-on surtout pas oublier ? Comment rendre la sortie intéressante pour les élèves, tout en poursuivant des objectifs pédagogiques ? Comment communiquer avec les parents, les élèves, les collègues, l’administration... ?

Saison 2 - Episode 2 : Ma première sortie scolaire

Nicolas, jeune prof de CM1, vient de vivre sa première sortie scolaire : une journée sciences au musée ! Exténué, il explique à ses collègues comment il s’y est pris en amont pour répondre à ses craintes, anticiper au mieux les problèmes et relever le défi haut la main... Quitte à passer pour un fou.

1
La préparation de la sortie scolaire

Une sortie scolaire engage beaucoup d’éléments : du temps, de l’organisation, souvent de l’argent aussi… Elle doit donc être motivée par des objectifs pédagogiques clairs qui justifient aux yeux de tous (hiérarchie, collègues, élèves, parents…) l'énergie qui y est déployée. Avant une sortie ou un voyage scolaire, l’étape de préparation est primordiale : organisation, logistique mais aussi préparation des élèves, des parents et des accompagnateurs. Les imprévus sont inévitables mais ils seront plus faciles à gérer si la sortie est préparée méthodiquement et que les éléments essentiels ont été anticipés.

Définir le cadre pédagogique

Fixez les objectifs pédagogiques : une sortie scolaire se réalise dans le cadre d’un projet pédagogique. Il est donc important de bien définir ses objectifs pédagogiques en amont pour ancrer la sortie dans le programme scolaire et ne pas la décorréler des activités menées en classe avant et/ou après. Pour cela, il peut être intéressant de se documenter sur les manifestations de l’année en lien avec le programme scolaire : cinéma, théâtre, musée, expositions...

Favorisez la collaboration : une sortie scolaire est aussi l’occasion de faire vivre l’interdisciplinarité, de travailler en collaboration avec d’autres collègues, d’autres disciplines scolaires, notamment dans le contexte d’un projet de classe ou dans le cadre de l’enseignement moral et civique (EMC), de l’éducation aux médias et à l’information (EMI), des enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI), des travaux personnels encadrés (TPE), des enseignements d’exploration ou encore du parcours avenir.

La sortie scolaire permet également de rendre concrets les éléments vus en classe, de leur donner sens dans le quotidien des élèves, de les connecter au monde extérieur en les appliquant en dehors du cadre scolaire. Il est donc essentiel que la sortie s’inscrive dans le déroulé du programme scolaire.

Demandez l’adhésion de la classe : vous pouvez préparer la sortie avec les élèves. Pour les impliquer davantage, le projet peut aussi être porté par eux (en prenant des pincettes : « rien n’est sûr », « Que diriez-vous si ? »).

Dans le cadre d’un échange avec une autre classe, imaginez les possibilités techniques de communication à distance (blog, ETwinning, visioconférence…).

Verrouiller les éléments logistiques les plus importants

Étudiez la faisabilité de la sortie en lien avec vos collègues, le chef d’établissement et le service gestion : calendrier, participation des familles, devis pour les transports ou les lieux d’hébergement. Vous pouvez également explorer avec eux les pistes d’aide au financement de la sortie : coopérative scolaire, collectivité, région, association de parents d’élèves. 

Établissez la durée idéale de la sortie : celle-ci sera liée aux opportunités pédagogiques mais aussi - de façon importante - au coût de la sortie. 

Pensez au fait que seule une sortie sur le temps scolaire peut revêtir un caractère obligatoire. Elle doit alors être gratuite pour les élèves. 

Repérez et préparez les éléments principaux du lieu de visite pour anticiper les demandes et besoins des élèves : horaires d’ouverture et de fermeture, disponibilité, espaces de repos ou de pique-nique, toilettes, déplacements, réservations. 

Constituez l’équipe d’accompagnement en sollicitant les collègues enseignants, les animateurs et surveillants de l’établissement, éventuellement les parents d’élèves.

Officialiser la sortie

Transmettez aux élèves et aux familles les éléments d’information nécessaires pour la sortie : explicitation des objectifs pédagogiques, montant de la participation, dates, moyens de transports. Vous pouvez éventuellement planifier une réunion d’information si nécessaire. Un courrier de rappel / d’informations de dernière minute peut également être recommandé : inventaire des objets à apporter, de ceux interdits, rappel des règles... 

Présentez le projet en conseil d’administration (notamment pour faire voter la participation financière des familles) puis organisez avec le service de gestion la collecte des participations (échéancier) et les aspects administratifs (autorisations de sortie du territoire le cas échéant, cartes d’identité, cartes européennes d’assurance maladie). 

Pensez à circonscrire le temps de classe réservé à la préparation de la sortie avec les élèves. Vous pouvez par exemple prendre 5 minutes à la fin du cours pour ramasser les autorisations, répondre aux questions des élèves… Ces derniers aiment souvent se projeter et échanger sur ce qui est prévu, les visites, les camarades de chambres, les places dans le bus… C’est un signe de leur motivation mais cela peut aussi devenir chronophage !

2
Le jour J

Avoir sous la main les outils indispensables

Le moment tant attendu est arrivé ! Votre check-list est prête ? Alors faites confiance à vos préparatifs et préparez-vous à solliciter vos capacités d’adaptation et d'improvisation.

Quelques indispensables à emporter avec vous le jour de la sortie :

  • une liste d’élèves avec les numéros de téléphone des parents (ou les leurs),
  • le planning de la sortie à transmettre avec la liste au chauffeur de bus (le cas échéant),
  • les documents demandés aux élèves,
  • un téléphone professionnel (celui de l’établissement le plus souvent),
  • le numéro du chauffeur, de l’établissement,
  • la régie à récupérer auprès du service de gestion (soit en espèces, soit une carte bancaire),
  • une trousse à pharmacie : voir avec l’infirmière les élèves disposant d’un PAI - Projet d’accueil individualisé (allergies traitements...).

Ce qui peut aider au bon déroulé du voyage

  • Pensez aussi à vous : à tout préparer pour les élèves, on en oublie parfois ce dont on a besoin pour soi.
  • Formulez des règles précises pour prévenir plutôt que guérir : respect de la loi, règles de vie en collectivité, ponctualité...
  • Partagez les objectifs des visites avec les élèves en les impliquant : reportage photo ou vidéo, jeu dans la ville, défis… en particulier les élèves moins attentifs en classe habituellement.

En cas de problème !

Il est très probable que quelques imprévus viennent mettre un grain de sable dans les rouages de votre organisation. Élément imprévisible par excellence, la météo peut venir compromettre nombre de plans. Imaginez toujours un plan B en cas de pluie, un endroit pour abriter un pique-nique pluvieux, un musée qui peut remplacer une sortie à vélo, etc. Pour les autres surprises, n’ayez pas peur d’improviser un peu ! Consultez vos collègues-accompagnateurs ou encore le chauffeur de bus qui peut vous aider à envisager des alternatives. 

La dynamique de groupe dans un voyage scolaire est très importante, surtout chez les plus grands. Un séjour qui commence bien peut devenir de plus en plus compliqué à mesure que des élèves estiment qu’il est plus intéressant de transgresser les règles que de participer au projet. Aussi est-il parfois nécessaire de rassembler tout ou partie du groupe d’élèves afin de « remettre les pendules à l’heure », en insistant sur les règles particulières de la vie en collectivité, cette dernière étant bien différente d’un séjour familial par exemple... 

Vous avez certes anticipé les problèmes de santé en emportant avec vous une trousse à pharmacie et les éventuels plans individualisés pour certains élèves. En cas d’accident ou de maladie, répartissez-vous les rôles avec vos collègues afin de pouvoir gérer à la fois le cas particulier et le reste du groupe. Au besoin, accompagnez l’élève chez le médecin puis prévenez les parents si nécessaire.

  • Instaurez un climat de confiance, des rapports différents, sans bien sûr laisser de doute possible sur les statuts de chacun : enseignants, accompagnateurs adultes, élèves.
  • N’hésitez pas à vous appuyer sur les adultes qui vous accompagnent, en leur donnant des responsabilités. 
  • Une organisation soignée du budget et des dépenses (bien garder les justificatifs, utiliser éventuellement un tableur pour faciliter le bilan financier…) facilitera également le déroulement du voyage.

3
Après la sortie scolaire

Faire le bilan, dans une démarche de projet

  • Il est important de bien finir un projet. Les élèves auront tendance à passer à autre chose une fois la sortie terminée, sans pour autant avoir intégré en profondeur les raisons de la sortie et les opportunités d’apprendre qui leur auront été offertes.
  • Faites le bilan avec les élèves sur ce qu’ils ont appris, vu, découvert grâce à cette sortie scolaire.
  • Appuyez-vous sur les visites réalisées, comme autant de cas concrets, d’expériences qui vont donner du sens aux apprentissages de vos élèves.
  • Finalisez une production : un journal de bord, un diaporama, une émission de radio, une vidéo, une affiche… La production est un élément incontournable d’une pédagogie de projet. Elle permet de développer la créativité des élèves et de matérialiser les apprentissages survenus au cours du projet.
  • Une évaluation de la sortie ou du séjour avec les élèves peut être utile, à la fois pour faire le point avec eux et en vue d’une éventuelle réédition du projet l’année suivante.
  • Le bilan financier avec le service de gestion est incontournable. Ne tardez pas trop et profitez que la sortie soit encore « fraîche » dans votre tête pour régler cette partie un peu plus austère.
  • Un bilan d’ordre pédagogique peut aussi s’avérer très utile pour valoriser votre projet, par exemple auprès de la direction de votre établissement et se donner une possibilité de le renouveler l’année suivante.

Communiquer

Partagez les productions des élèves avec les autres classes et les parents. C’est l’occasion de développer les compétences communicationnelles de vos élèves ! De multiples options sont possibles : cela peut se faire lors d’un vernissage, par le biais d’une communication sur le site Internet de l’établissement ou même à travers un spectacle autour de la sortie. 

Dans le cas d’un échange, on peut aussi envisager la tenue d’une visioconférence de clôture du projet. Celle-ci peut être enregistrée pour garder une trace de l’expérience. 

Vous pouvez aussi communiquer avec l’extérieur ! Il est possible de convier la presse à différents moments de la sortie. Les élèves seront fiers que leur projet suscite un intérêt. C’est aussi un moyen pour obtenir des soutiens financiers, en offrant une visibilité à la collectivité.

4
On a testé pour vous !

3 outils numériques collaboratifs pour organiser ses sorties scolaires et faire participer les élèves.

Mobilisco – Un logiciel pour gérer les sorties et voyages scolaires de A à Z

Mobilisco est un logiciel libre, gratuit et collaboratif de gestion de sorties et voyages scolaires. Il fait partie d’une suite de services numériques gratuits créés par Open Académie, un collectif d’agents d’établissements scolaires, dont l’objectif est de faciliter l’administratif scolaire. 
Liste des élèves, budget, bilan financier, Mobilisco permet également de regrouper tous les documents relatifs à la sortie : pièces comptables, justificatifs, lettres des parents, autorisations de sortie… Des tutoriels sur le site Internet permettent de prendre l’outil en main pas à pas. 

Accéder à Mobilisco Voir un exemple d’utilisation de Mobilisco

Canva – Un site Internet pour créer des documents graphiques

Canva est un studio graphique collaboratif en ligne, simple d’utilisation et accessible à tous, pour créer toutes sortes de documents graphiques : cartes, posters, diaporamas, infographies, journaux numériques, publications pour les réseaux sociaux... 
Canva offre aux élèves l’opportunité de rendre compte d’une sortie scolaire sous des formats différents et innovants. Des centaines de modèles sont proposés. Il est donc possible de partir de modèles existants ou de créer de toutes pièces un document en choisissant le fond, les images, la typographie… Le glisser-déposer de chaque élément et l’accès à une aide en ligne permettent une utilisation simple et intuitive.

Accéder à Canva Voir un exemple d'utilisation de Canva

Explain Everything – Une application pour animer ses idées et explications

Explain Everything est une application collaborative et interactive en anglais. Elle permet d’expliquer des idées et concepts en leur donnant vie sur un tableau blanc interactif.
Leçons, présentations, exposés : il est possible d’ajouter des textes, images, vidéos, sons ou photos, à partir de propositions en ligne ou de ses propres fichiers.
Lorsque le tableau est prêt, Explain Everything offre aussi la possibilité d’expliquer et de manipuler le contenu présenté en associant une voix, en pointant, zoomant, surlignant et en enregistrant le tout sous format vidéo pour ensuite le partager.

Accéder à Explain Everything Voir un exemple d’utilisation d'Explain Everything

5
Décryptage

Décryptage Expert : Sortie scolaire : quel intérêt pour les élèves ?

" Une sortie scolaire permet aux élèves de valider des acquis, d’appliquer un contenu théorique à une situation ".

Sortie scolaire et apprentissages

Quels intérêts pédagogiques ?

A lire ensuite

Mes premiers élèves à troubles cognitifs

Comme le précise le site Eduscol : « Face aux troubles des apprentissages, il n'y a pas de réponse commune, chaque enfant est unique. Ces troubles peuvent être liés à une dyslexie/dysorthographie, une dyspraxie, une dyscalculie, un TDAH (trouble de l'attention avec ou sans hyperactivité), à des troubles des fonctions exécutives (trouble de la planification, du traitement séquentiel, et de la mémoire de travail) » ou encore à un TSA (trouble du spectre de l’autisme). Dans le second degré, plus de 36% des élèves présentent des troubles des fonctions cognitives. Les conseils pratiques ci-dessous vous aideront à la fois à entrer en relation avec ces élèves, mais aussi à trouver votre place dans l’environnement aidant qui se construit autour d’eux.

Ma première inspection

L’inspection est une composante très ancienne de l’éducation nationale : l'Inspection Générale de l’Education Nationale (IGEN) a été créée sous l'impulsion de Napoléon 1er… en 1802 ! Évènement incontournable de la carrière d’un enseignant, elle est aussi souvent redoutée. Alors, comment faire pour « réussir » son inspection ? pour tirer le meilleur parti de ce moment sans se sentir infantilisé ? Il est avant tout important de bien comprendre ce qui est en jeu et de se préparer efficacement, à la fois à l’inspection en classe et à l’entretien qui suivra.

Mon premier cas de cyberharcèlement

Les nouvelles technologies et les réseaux sociaux sont utilisés de façon positive et responsable par une grande majorité des jeunes. Ces derniers les ont pleinement intégrés à leur vie sociale. Ainsi, ce qui se partage entre les smartphones ne fait qu’un avec les échanges de la « vraie vie », pour le meilleur mais quelquefois aussi pour le pire. C’est le cas notamment des propos diffamatoires, humiliants, agressifs, de la divulgation d’informations ou d’images personnelles... Lorsqu’elles font appel aux nouvelles technologies, ces formes de harcèlement sont qualifiées de cyberharcèlement. Dans le cadre scolaire, le cyberharcèlement entraîne notamment une perception dégradée du climat scolaire et une démotivation chez les élèves qui le subissent. Comment reconnaître une situation de cyberharcèlement ? Comment agir face au cyberharcèlement ? Comment le prévenir ? Les quelques conseils ci-dessous vous permettront d’y voir plus clair, de savoir comment réagir et sur qui vous appuyer.

Mon premier projet de classe

On pense souvent à l’école comme le lieu de préparation à la vie d’adulte, à ses codes, ses droits et ses devoirs. Pourtant, comme le résume très bien John Dewey, philosophe américain du début du xxe siècle, « l’école n’est pas un moyen d’adapter l’enfant à la société des adultes ; l’école est la société où l’enfant se prépare à la société qui sera la sienne demain » (Dewey, 1916). Mais comment faire alors pour regarder l’école comme une société à part entière dont les élèves et les adultes se sentent co-responsables ? Comment permettre une « cohabitation harmonieuse » et développer le sentiment d’appartenance à un collectif ? Le projet de classe puise dans les pédagogies actives pour engager les élèves dans leurs apprentissages en fédérant un groupe autour d’un projet commun. Dans ce projet, on fait, on construit… et on apprend ! À travers la mise en oeuvre des programmes, l’implication des élèves dans la vie de la classe ou leur engagement dans des actions collectives, cette fiche pratique propose des pistes concrètes pour une démarche de projet qui favorise le vivre-ensemble dans la classe et à l’école. Concernant les aspects logistiques de l’organisation de projets, sorties et voyages scolaires, la fiche pratique « Ma première sortie scolaire » vous apportera des conseils pratiques en vue de leur préparation.

Voir toutes les fiches pratiques