1. maif.fr
  2. Conseils de prévention
  3. Les risques majeurs
  4. Inondations
  5. Risques inondations
inondation

Inondations : ce que vous devez savoir

inondation

MAIF

5 min


MAJ septembre 2022

En France, une habitation sur quatre est soumise au risque inondation. C’est le premier risque naturel par sa fréquence et l’importance des dommages qu’il provoque. Savez-vous si votre logement est en zone inondable ? Dans quelle mesure pouvez-vous réduire votre vulnérabilité ? Quel comportement faut-il adopter si l’inondation survient ?

1
Qu’est-ce qu’une inondation ?

En France, 17,1 millions de personnes sont exposées au risque d’inondation par débordement de cours d’eau, dont 16,8 millions en métropole. Le risque de submersion marine (inondation temporaire de la zone côtière) concerne quant à lui 1,4 millions d’habitations (MTES).

MAIF vous accompagne

Le 13 octobre c’est la journée nationale de la résilience face aux risques naturels. À cette occasion MAIF, avec le soutien de l’association Prévention MAIF, animera une conférence à Albi à 18h30.

L’association organisera également des ateliers dans toute la France.

2
Les différents types d’inondation

  • Les inondations de plaine : débordement de cours d’eau avec une durée d’immersion longue (prévisibles plusieurs jours ou heures à l’avance).
  • Les inondations rapides par débordement de cours d’eau (crues) : soudaines et torrentielles, elles sont souvent imprévisibles. Les inondations des vallées de la Roya et Vésubie en octobre 2020 suite à la tempête Alex dernier ainsi que les épisodes " cévenols " sont des exemples d’inondation rapide.
  • Les submersions marines : les submersions marines sont des inondations rapides et de courtes durées, de la zone côtière par la mer lors de conditions météorologiques et océaniques défavorables (tempête, coefficients de marées...).
  • Les inondations par remontée de nappes : on parle d’inondation par remontée de nappes lorsque l’inondation est provoquée par la montée du niveau de la nappe phréatique jusqu’à la surface du sol, à la suite de précipitations importantes.

Mieux comprendre les inondations

En France, 17 millions d’habitants sont exposés aux inondations par débordement de cours d’eau et 1,4 million sont exposés aux risques de submersion marine.

3
Comment savoir si je suis situé en zone inondable ?

L’ensemble du territoire français est vulnérable, qu’il s’agisse des zones urbaines ou rurales, de plaine, de relief ou littorales.
Avant d’acheter un bien immobilier, vous avez la possibilité de vérifier si vous êtes en zone à risque.
Pour cela vous pouvez vous renseigner :

4
Réduire la vulnérabilité d’un bien situé en zone inondable

En tant que particulier, le Fonds de Prévention des Risques Naturels Majeurs (FPRNM) dit Fonds Barnier, peut contribuer au financement des travaux pour réduire la vulnérabilité de votre habitat si vous habitez une commune couverte par un Plan de Prévention des Risques d’Inondation (PPRI) et/ou un Programme d’Action de Prévention des Inondations (PAPI). A ce jour, de nombreux Plan de Prévention des Risques Naturels obligent à faire les travaux.

La création d’une zone refuge, des barrières anti-inondation (batardeau, les portes étanches…), des équipements adaptés à l’inondation (évacuation, drains, pompes…), travaux pour rehausser le plancher, les circuits électriques, l’amarrage de votre cuve à fuel… font partie des travaux finançables par le Fonds Barnier.

Connaitre votre éligibilité

Pour savoir si votre bien est éligible au Fonds Barnier, rapprochez-vous de votre mairie. Vous pouvez également consulter le site Géorisques.

En savoir plus sur le Fonds Barnier.

Comment s’informer et se préparer en amont d’une inondation ?

Submersion d’origine naturelle (plus ou moins rapide) d’une zone habituellement hors d’eau, les inondations peuvent survenir et être influencées par l’action humaine (causes, ampleur spatiale, fréquence...). En France, 17,1 millions de personnes sont exposées au risque d’inondation par débordement de cours d’eau, dont 16,8 millions en métropole. Le risque de submersion marine (inondation temporaire de la zone côtière) concerne quant à lui 1,4 millions d’habitations.

S'informer et se préparer en amont d'une inondation

Préserver son habitation du risque d'inondation

"Je n'ai jamais vu ça"

Ce sont souvent les mots prononcés par les sinistrés qui, traumatisés par l'événement, ont perdu leurs meubles et leurs souvenirs (ex : albums photos, bijoux, papiers personnels, meubles anciens...). Quel que soit sa gravité, l'inondation est vécue comme une "violation de l'intimité" face à laquelle les particuliers ont un sentiment d'incrédulité et d'impuissance.

Même si un arsenal d'outils réglementaires est mis en place par l'Etat et les collectivités territoriales pour sensibiliser et réduire la vulnérabilité des personnes et des biens, il appartient à chacun de vérifier sa vulnérabilité face au risque d'inondation.

En collaboration avec la Mission des Risques Naturels, la MAIF a conçu un guide pratique pour permettre à chacun de mieux appréhender son propre risque et de s'y préparer afin d'en limiter les conséquences humaines et matérielles.

Dans ce guide pratique, vous trouverez :

  • Les informations et conseils sur les mesures à prendre avant et pendant l'inondation.
  • Les travaux préventifs les plus utiles selon sa situation.
  • Les moyens mis en œuvre par la MAIF pour soutenir les assurés après le sinistre.

Télécharger le guide (4 Mo)

5
Victime des intempéries

Quelle attitude adopter après un événement climatique ? Quels réflexes ? En cas d’événement climatique : tempête, grêle, orage, inondation…

Après un sinistre, comment réagir ?

6
La MAIF au plus près de ses sociétaires

Les événements climatiques que la France a connus ces dernières années ont conduit la MAIF à améliorer les des moyens de réponse adaptés aux situations dramatiques vécues par les sociétaires.

La cellule de gestion de crise MAIF a pour mission d’organiser la gestion et le sinistre déclarés par nos assurés.  L’efficacité du dispositif de crise repose en partie sur l’anticipation des phénomènes météo ce qui nous a conduit à travailler avec un prestataire afin de disposer d’informations prévisionnelles au plus proche de l’événement.  Cela nous permet dans les cas les plus extrêmes d’adresser des messages d’alertes à nos assurés via SMS, des informations étant également diffusées sur les comptes Twitter et Facebook de MAIF. L’organisation mise en place permet d’optimiser la prise en charge des sinistres, MAIF peut mobiliser rapidement des gestionnaires dédiés à l’accueil des assurés sinistrés, ses équipes militantes, mais également son réseau d’experts, présents sur le terrain, au plus près des sociétaires.

Côté MAIF

  • En cas d’inondation, vous êtes couvert par votre assurance habitation, quelle que soit la formule choisie, et même en l’absence d’arrêté de catastrophe naturelle.
  • Les véhicules, quelle que soit la formule choisie, sont également couverts par la garantie « événements climatiques et catastrophes naturelles ».
  • Vous avez 5 jours pour effectuer votre déclaration de sinistre. Ce délai est porté à 10 jours si l’état de catastrophe naturelle a été déclaré. MAIF mettra tout en œuvre pour permettre une prise en charge rapide de votre situation et demeure bienveillante quant à l’appréciation des délais cités.
  • Dans les situations d’urgence, MAIF peut débloquer des avances de fonds pour l’acquisition des biens de première nécessité. Si votre logement est inhabitable, vous pouvez également bénéficier d’un relogement provisoire.
  • MAIF vous indemnise déduction faite d’une franchise de 380 €.