MAIF, Assureur Militant

Conseils et prévention
-

La vie quotidienne

Canicule : la vigilance, avant et pendant

Depuis l'été 2003, l'opinion comme les pouvoirs publics sont en alerte sur les risques liés à la canicule. Pour bien agir, il faut d'abord comprendre et prévenir.

Qu'est-ce qu'une canicule ?

Il n'y a pas de définition officielle et la perception de la chaleur est relative selon la région et les personnes. Cependant, on parle de canicule lorsque :

  • Il fait très chaud
  • La nuit, la température ne descend pas ou très peu
  • Cela dure depuis plusieurs jours

À savoir

Parce que la réunion de ces conditions peut mettre votre santé ou celle de vos proches en danger, la MAIF participe à la mise en œuvre d'actions de prévention.

Avant la canicule : prévenir pour limiter les risques

  • Comprendre l’impact de la canicule sur le corps

    Selon l’âge, le corps ne réagit pas de la même façon aux fortes chaleurs.

      Sur les personnes âgées
    • Le corps transpire peu et a donc du mal à se maintenir à 37°
    • La température du corps peut augmenter : la personne risque le coup de chaleur ou l’hyperthermie

    À savoir

    • La MAIF peut mettre à disposition des personnes fragilisées un service d’écoute médicalisée et d’intervention d’urgence 7J/7 et 24h/24, disponible sur abonnement : le service Télévigilance.
    • Un bracelet ou un médaillon raccordé au téléphone permet, à tout moment, de dialoguer avec un médecin qui connaît le dossier médical de la personne et peut lui apporter une aide immédiate
    • Assuré par Séréna pour la MAIF, ce service prévoit une mobilisation maximale en cas de canicule : les abonnés les plus fragiles sont directement contactés.
      Sur les enfants et les adultes
    • Le corps transpire beaucoup pour se maintenir à température
    • En perdant de l’eau, la personne risque la déshydratation

    Attention !

    Chez le nourrisson, la déshydratation est plus rapide encore : il faut redoubler de vigilance !

  • En prévention, aménager et équiper son logement
    • Inutile d’attendre les beaux jours pour s’équiper : a minima, anticiper l’aménagement du logement et l’achat d’un ventilateur
    • Isoler l’habitation ou une pièce peu exposée à la chaleur
    • Repérer les lieux frais autour de son lieu de vie
    • S’équiper en stores extérieurs de couleur claire ou en films réfléchissants à coller sur les vitres
    • Acheter un climatiseur ou un ventilateur
    • Prévoir un brumisateur et une poche de glace au réfrigérateur

    À savoir

    Quand l’aménagement nécessite un certain investissement, consulter l’Anah (Agence Nationale de l’habitat) qui attribue des subventions pour améliorer le confort dans l’habitat privé. Contacter également votre mairie pour connaître les aides locales disponibles. Consulter régulièrement la météo et la carte de vigilance de météo France : 3250 (0,34 €/mn) ou par internet (www.meteo.fr).

Pendant la canicule

À savoir

Le Ministère de la Santé met à disposition de la population un service d’information " Canicule Info Service " : 0821 22 23 00 (0,12€/min) ou en ligne sur le site du Ministère

  • Identifier les symptômes à temps
    alt : L'avis du médecin : les signes précoces du coup de chaleur

    • Le coup de chaleur ou hyperthermie intervient quand le corps ne contrôle plus sa montée rapide en température
    • La personne fait montre d’une agressivité inhabituelle
    • La peau est chaude, rouge et sèche
    • La personne est victime de maux de tête, de nausées, de somnolences ou coup de fatigue et manifeste une soif intense, le tout pouvant aller jusqu’à la confusion, des convulsions et une perte de connaissance.
  • Mesurer la température corporelle… et le risque
    alt : L'avis du médecin : l'aggravation des symptômes

    • Jusqu’à 38° : aucune inquiétude particulière à avoir
    • De 38° à 40° : prendre des bains tièdes et bien s’hydrater ; si la température ne baisse pas, contacter le médecin traitant
    • A partir de 40° : contacter les urgences, par le 15 ou 112
  • Médicaments : attention danger !
    alt : L'avis du médecin : vigilance avec les médicaments

    • Le paracétamol est inefficace pour traiter le coup de chaleur
    • L’aspirine et ses dérivés sont toxiques pour le foie chez les patients déshydratés
    • Les patients sous traitement ne doivent pas envisager la diminution ou l’arrêt des médicaments sans avis médical
    • Surtout ne prendre aucun médicament sans avis médical
  • Personnes âgées : les gestes qui sauvent
    alt : L'avis du médecin : aider les personnes à boire

    • Humidifier sa peau plusieurs fois par jour tout en assurant une légère ventilation.
    • Ne pas sortir aux heures les plus chaudes
    • Continuer à manger normalement (fruits, légumes, soupes, pain…).
    • Passer plusieurs heures dans un endroit frais ou climatisé.
    • Boire environ 1,5 litre d’eau par jour, ne pas consommer d’alcool.
    • Maintenir son logement à l’abri de la chaleur et aérer les pièces quand la température extérieure baisse.
    • Penser à donner des nouvelles régulières à son entourage.

    À savoir

    • Dans le cadre du service Organisation Vie Pratique de la MAIF, les solutions d’assistance à domicile permettent de faciliter la vie des personnes et de veiller à ce qu’elles suivent bien les recommandations sanitaires.
    • La personne peut ainsi bénéficier de préparation et de portage de repas, d’un entretien de son domicile, d’un accompagnement au bras pour accéder à un endroit frais…
    • La visite, quotidienne ou occasionnelle, permet aussi de rassurer les personnes isolées ou affaiblies.

    En savoir +

  • Enfants ou adultes : les bons reflexes
    alt : L'avis du médecin : les personnes les plus exposées

    • Avant tout boire beaucoup d’eau !
    • Ne pas faire d’efforts physiques intenses
    • Ne pas consommer d’alcool
    • Ne pas rester en plein soleil
    • Au travail, garder un œil vigilant sur ses collègues
    • Maintenir sa maison à l’abri de la chaleur
    • Penser à prendre des nouvelles de son entourage : membres de la famille mais aussi personne du voisinage