Guides pratiques établissements d'enseignement
Découvrir les valeurs de la coopération
Partage :
valeurs coopération

La Semaine de la coopération à l'école se tient chaque année autour de la fin mars. Elle a vocation à sensibiliser les jeunes, le monde éducatif et le grand public aux valeurs et aux principes de la coopération.

Pourquoi la semaine de la coopération à l'école ?

Compte tenu des enjeux auxquels la société se trouve confrontée, la coopération, au travers des valeurs et des principes qu'elle promeut, demeure un projet porteur d'avenir à la fois éducatif, social, culturel et économique. Pour nombre de collégiens, de lycéens, le monde de l'entreprise est souvent vu avec les yeux de leurs parents comme une sorte de mal nécessaire. Il faut bien vivre, certes, et donc travailler, mais lorsque c'est pour donner les fruits de son travail à un patron riche et tout puissant et à quelques actionnaires qui le sont tout autant, l'univers n'est pas très enthousiasmant.

La vocation de la semaine de la coopération est justement de montrer aux jeunes qu'il existe des entreprises alternatives à ces modèles dominants souvent vécus comme injustes du haut de leurs 12 ou 17 ans. Une autre voie est donc possible, celle de la coopération, de l'économie sociale, qui place l'humain au centre et lui fait recouvrer dès lors un pouvoir de décision sur les choix de l'entreprise, dans un fonctionnement démocratique, au service de projets d'utilité sociale. Les élèves apprennent ainsi qu'on peut faire ensemble pour d'autres, tout en restant efficace, plutôt que " seul contre tous ". Une sensibilisation concrète à d'autres formes d'initiatives qui peuvent donner envie aux élèves d'en savoir plus et de se sentir capables peut-être plus tard de " faire ".

Comment participer ?

Les enseignants des écoles, collèges et lycées peuvent se saisir de l'opportunité de cette semaine, initiée par l'Office central de la coopération à l'école (OCCE) et le Groupement national de la coopération (GNC), pour faire découvrir les pratiques coopératives. Une occasion aussi de valoriser les pédagogies coopératives, au travers de fiches pédagogiques. Pour ce faire, les associations départementales OCCE sont au service des enseignants, pour les informer des actions mises en place dans leur département et pour les accompagner dans la mise en place d'activités de classe.

Quelles activités à l'école ? Au collège ?

À titre d'exemple, pour le collège, l'OCCE met à disposition des fiches outil très complètes qui envisagent la découverte de la coopération économique de manière très progressive en commençant par travailler sur les représentations du monde de l'entreprise par les élèves (format PDF - 62 Ko).

Par la suite, il est possible d'organiser la visite d'une entreprise coopérative (format PDF - 106 Ko) après avoir préparé cette sortie.

On peut même aller jusqu'à la pratique en organisant un foyer coopératif de l'OCCE (format PDF - 86 Ko) auquel les élèves pourront participer en cheminant vers un apprentissage du jeu démocratique.

Bien d'autres fiches encore organisent un parcours de découverte balisé et objectivé qui est tout autant imaginable pour le premier degré, ne serait-ce que par le biais de la présentation du fonctionnement et de la vocation de la coopérative scolaire (format PDF - 32 Ko).

Et au lycée ?

Dans le domaine de la coopération économique, un support de cours spécifiquement destiné aux lycéens (PDF - 2,26 Mo) a été réalisé par Jean-François Draperi, maître de conférences au CNAM, directeur du Centre d'économie sociale du Conservatoire national des arts et métiers (Cestes/Cnam) et rédacteur en chef de la Revue internationale de l'économie sociale (Recma). Grâce à ce support librement téléchargeable, photocopiable et utilisable, les enseignants de sciences économiques et sociales pourront présenter à leurs élèves, de façon vivante, les entreprises coopératives et leurs pratiques. Tableaux, rappels historiques, synthèses, exemples - européens, latino-américains, africains et asiatiques - et exercices ludiques à l'appui...

Notre point de vue d'assureur

Si vous réalisez une sortie en vue de visiter une entreprise coopérative, assurez-vous que les dispositions en matière de couverture des élèves et de leurs enseignants ont été respectées. Par ailleurs, en milieu rural, les visites auront essentiellement lieu dans des coopératives agricoles, ce qui sous-entend bien souvent la présence de machines qui peuvent être dangereuses. A ce titre, la présence d'accompagnateurs supplémentaires ne sera peut-être pas du luxe.

Pour tout renseignement, contacter l'association OCCE de votre département.

Solution MAIF
Assureur national des coopérateurs de l'OCCE, la MAIF garantit automatiquement toute coopérative dont l'école a souscrit le contrat des écoles. Elle propose également aux foyers sociaux éducatifs et aux maisons des lycéens des établissements secondaires une offre d'assurance simplissime et complète.