Utilisation des écrans : comment accompagner votre enfant ?

07/2021 - Mis à jour le 26/07/2021 par Amina B.

Avec les confinements dus à la crise sanitaire de la Covid-19, les addictologues ont observé une forte hausse du temps d’écran chez les enfants et les adolescents. S’il paraît excessif d’interdire son utilisation, il est également important d’encadrer l’usage du numérique car celui-ci peut avoir des conséquences négatives pour votre enfant ou votre adolescent. Quels sont les risques, mais aussi les bénéfices du numérique pour les jeunes ? Comment accompagner votre enfant vers un usage raisonné des écrans ? Nous vous informons.

enfants devant des écrans

L’usage des écrans chez les jeunes : les bénéfices et les risques

Le numérique est omniprésent dans la vie des jeunes et son utilisation comporte des bénéfices

Aujourd’hui, l’usage des écrans est banal, que ce soit chez les adultes ou les plus jeunes. Ordinateur, tablette, télévision, téléphone portable… Les outils se multiplient, et avec, les usages des écrans. Selon le baromètre du numérique 2019, les 12-17 ans sont 86 % à être équipés d’un smartphone.

Dans ce contexte, l’interdiction complète d’écrans pour les jeunes ne parait pas une option réaliste. D’autant plus qu’il existe des bénéfices à leur utilisation. Par exemple, les jeux éducatifs permettent le développement des capacités cognitives des enfants et améliorent leurs comportements. Pour les enfants présentant un trouble autistique, il a également été prouvé qu’une utilisation encadrée du numérique est bénéfique.

Pour ce qui est de l’utilisation du numérique à l’école, ni ses bénéfices ni sa nocivité n’ont été démontrés à ce jour. Il se peut que certains professeurs utilisent l’écran dans le cadre de leur choix pédagogique, afin de faciliter la transmission des connaissances : il convient de le prendre en compte dans les usages quotidiens de votre enfant ou votre adolescent. Par ailleurs, un enseignement en informatique est dispensé au collège, pour mieux s’approprier les outils numériques.

Un usage excessif des écrans présente des risques pour la santé des enfants et des adolescents

Néanmoins, un usage non raisonné du numérique peut nuire à votre enfant. Plusieurs risques existent :

  • Sur le développement cognitif, le comportement et les capacités d’attention : la surexposition aux écrans dès l’enfance peut entraîner un retard de langage, une intégration sociale plus difficile et une attitude passive au monde qui l’entoure. Cela affecte aussi l’attention de l’enfant, qui est susceptible d’éprouver de plus grandes difficultés à se concentrer.
  • Sur la santé physique : une consommation numérique trop importante réduit le temps consacré aux autres activités, notamment physiques, et augmente le grignotage. Cela peut alors entraîner une prise de poids.
  • Sur le bien-être : une étude a montré que les enfants et adolescents passant plus de temps devant les écrans auraient plus de chances de souffrir de dépression et d’anxiété que les autres. Le fait de surconsommer les écrans crée aussi un isolement, et augmente les risques d’avoir une mauvaise estime de soi.

Ces risques ne doivent pas pour autant alarmer excessivement les parents. Il faut bien sûr rester vigilant, mais aussi garder à l’esprit qu’un usage abusif des écrans n’est jamais irréversible. Quelques signes qui indiquent une possible surconsommation : isolement, obsession des écrans, désintérêt pour les relations sociales réelles ou encore anxiété accrue. Si ces symptômes vous sont familiers, il faut fixer un cadre pour réguler l’usage de votre enfant ou votre adolescent.

Les bonnes pratiques du numérique : accompagner votre enfant ou votre adolescent

De manière générale, plus l’enfant est jeune, plus il faut limiter le temps passé devant un écran : c’est en effet durant les premières années de la vie qu’un usage excessif est le plus dangereux, puisqu’il comporte des risques pour le développement de l’enfant.
Selon l’âge de votre enfant, voici les recommandations données par le gouvernement, développées par le psychiatre Serge Tisseron :

  • Avant 3 ans : il convient d’éviter tous les écrans non interactifs. On peut introduire les jeux à écrans interactifs, mais pas les substituer aux autres jeux.
  • À partir de 3 ans : on peut autoriser la télévision, avec modération et sous surveillance, avec des programmes adaptés. Ne placez pas d’écrans dans la chambre de votre enfant et ce n’est pas encore l’âge pour lui offrir une console de jeu personnelle. Il faut privilégier les jeux à plusieurs, en famille ou avec ses amis.
  • À partir de 6 ans : c’est le moment de commencer à lui autoriser l’utilisation d’écrans en autonomie. Il faut néanmoins veiller à fixer un temps limite d’utilisation et continuer à l’encourager à pratiquer d’autres activités.
  • À partir de 9 ans : il est possible d’initier votre enfant à Internet. Il faut l’accompagner : limitez les sites auxquels il peut accéder et parlez-lui des risques. Expliquez que tout ce qu’on lit sur Internet n’est pas forcément vrai et que les traces qu’on laisse sont difficilement effaçables. Continuez à fixer une durée d’utilisation maximale.
  • À partir de 12 ans : vous pouvez laisser votre adolescent utiliser Internet en autonomie, dans un cadre à décider : quels créneaux horaires, combien de temps. C’est l’occasion de lui parler des dangers du harcèlement en ligne et certains sites et contenus sensibles (violences, paris, pornographie…).

En résumé

  • Les écrans utilisés d’une façon raisonnable peuvent apporter des bénéfices à votre enfant.
  • Une utilisation excessive comporte des risques pour son développement, sa santé et son bien-être.
  • Accompagnez votre enfant dans son utilisation du numérique : à chaque âge ses usages.

Sources

Enfants confinés : les écrans sèment les troubles | Pascale Santi et Sandrine Cabut, 23 février 2021 - Le Monde.
L’exposition aux écrans | 1er août 2018 - Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives.
Enquête sur la diffusion des technologies de l’information et de la communication dans la société française en 2019 | Arcep, CGE et Agence du numérique - 2019.
Enfants devant les écrans : quels risques et quels bénéfices ? | 30 janvier 2020 - Futura Santé.
Vos jeunes enfants face aux écrans | Institut d’Education Médicale et de Prévention - Campagne d’information sur le bon usage des écrans.