Le décrochage scolaire : comprendre et réagir

07/2021 - Mis à jour le 19/07/2021 par Léa

Selon l’UNESCO, plus d’un milliard d’élèves de 190 pays ont dû arrêter d’aller à l’école à cause de la crise sanitaire de 2020. Si cette situation exceptionnelle a eu un impact sur tous les apprenants, le décrochage scolaire est une réalité plus ancienne, à laquelle font face de nombreux jeunes. Comment comprendre ce phénomène ? Quelles sont les conséquences d’un désengagement scolaire ? En tant que parent, que pouvez-vous faire pour accompagner votre enfant dans une scolarité sereine ? Nous vous donnons quelques clés.

Décrochage scolaire

Comprendre le décrochage scolaire : constats et chiffres clés

Le décrochage scolaire résulte d’une multiplicité de facteurs

Qu’est-ce que le décrochage scolaire ? Selon le ministère de l’Éducation nationale, il s’agit du processus qui conduit un jeune à quitter le système de formation initiale sans qualification d’un niveau équivalent au baccalauréat au minimum. Il s’agit donc d’un problème sur le long terme, au sein d’un parcours scolaire. Celui-ci ne peut d’ailleurs pas être réduit à une seule cause, mais résulte d’une conjonction de facteurs. Selon le Centre national d’étude des systèmes scolaires (Cnesco), il existe à la fois des facteurs individuels et contextuels qui favorisent le décrochage scolaire :

  • Parmi les facteurs individuels, on note une prédominance chez les garçons (on compte 10 % de décrocheurs contre 7,5 % de décrocheuses en moyenne*), l’appartenance à un milieu social défavorisé et les troubles du comportement.
  • Le contexte joue également un rôle important dans le décrochage scolaire. Étudier dans un établissement avec un nombre élevé d’élèves venant de milieux sociaux défavorisés est également un facteur qui augmente les risques de décrochage scolaire.

Quelles sont les conséquences du décrochage scolaire ?

Les conséquences du décrochage scolaire peuvent être très diverses. Un processus de décrochage qui aboutit à l’abandon scolaire et une sortie de formation sans diplôme rend plus difficile l’insertion professionnelle. Il a également été montré que les décrocheurs scolaires enregistrent une plus faible participation citoyenne.
Il faut toutefois garder à l’esprit qu’un désengagement temporaire ou des difficultés scolaires peuvent affecter tous les enfants et qu’ils ne sont pas une fatalité. Il existe de nombreuses solutions tant au niveau individuel qu’institutionnel pour éviter l’abandon scolaire.

Accompagner votre enfant pour éviter le désengagement scolaire

Repérez les signaux faibles de décrochage chez votre enfant

Plus vite le désengagement scolaire est repéré, plus il est facile à enrayer. Si votre enfant éprouve des difficultés, il est probable qu’il ne vous en parle pas directement. Mais il existe des signaux faibles pour vous aider à les détecter. La recherche a ainsi identifié trois indicateurs principaux du processus de décrochage scolaire :

  • l’absentéisme,
  • les troubles comportementaux (phobie scolaire, défiance envers le personnel scolaire, violence…),
  • la faiblesse des résultats scolaires.

Il faut également être attentif aux périodes de transition (entre école et collège, collège et lycée), qui sont des moments particulièrement sensibles.

L’attitude positive et encourageante des parents est un facteur clé de réussite scolaire

Que votre enfant présente des signes de décrochage possible ou non, le premier réflexe est de bannir toute attitude anxiogène et négative : il a été prouvé qu’avoir un comportement encourageant et valorisant envers votre enfant diminue le risque de décrochage. Aussi, impliquez-vous dans son parcours scolaire : interrogez-le sur ses difficultés pour comprendre leur origine, aidez-le à faire ses devoirs et expliquez en quoi l’école est essentielle à son avenir.

En cas de décrochage avéré, il existe des solutions

Si votre enfant est en décrochage scolaire avéré, des solutions efficaces existent pour l’aider à retrouver le chemin d’une scolarité réussie et épanouie. Le décrochage scolaire étant un problème public bien identifié par les institutions, des dispositifs ont été mis en place pour accompagner les jeunes. Rapprochez-vous de l’établissement scolaire, qui sera le mieux placé pour trouver la solution la mieux adaptée pour votre enfant.