Conseils et prévention

Assurance Loyers Impayés

Quelques jours seulement après avoir constaté une absence de paiement, manifestez-vous auprès de votre/vos locataire en lui téléphonant ou en venant le voir. Mieux vaut lui adresser dans les 15 jours suivant l'impayé une lettre de rappel... cela peut être juste de la négligence. Sans réaction de sa part, l'envoi d'une mise en demeure en recommandé avec accusé de réception s'impose.
Non, ce n’est pas autorisé par la Loi. Sauf pour les locataires étudiants ou apprentis.
Les garanties loyers impayés " classiques " du marché imposent toutes un taux d'effort de 33% (le loyer ne doit pas dépasser 1/3 des revenus du locataire). Ce taux est également appliqué par les banques quand elles accordent un prêt immobilier. Cela permet de s'assurer que la charge du loyer sera supportable pour le locataire. 90 % des bailleurs indiquent demander à ce que le locataire ait des revenus équivalents à 3 ou 4 fois le montant du loyer (enquête bailleurs 2015 menée par pap.fr)
Oui. Les frais de procédure d’expulsion sont entièrement pris en charge.
Non, il vous faut respecter une procédure édictée par la loi. Bien entendu, si vous avez souscrit une Assurance Loyers Impayés MAIF, vous serez indemnisé des loyers perdus et accompagné dans les procédures.
Oui, le montant de votre cotisation est fiscalement déductible à 100 % de vos revenus fonciers.
Nous considérons que cette vérification doit avoir lieu avant l’enregistrement de votre souscription et non pas, comme chez de nombreux assureurs, au moment du sinistre. En effet, de nombreux acteurs du marché vous opposent une déchéance de garantie s’il manque des pièces dans votre dossier. Ils vous laissent donc porter l’entière responsabilité de la vérification des pièces du dossier...
Oui, il est important de déclarer à l’Assurance les régularisations de charges/TOM demandées à votre locataire si vous souhaitez être indemnisé en cas de non-paiement.
La loi impose que l'installation électrique du logement soit conforme aux normes de sécurité et en bon état d'usage et de fonctionnement.
Oui, rien ne vous oblige à souscrire une assurance loyers impayés auprès de votre agent immobilier. Sachez qu’en souscrivant vous-même, vous êtes directement en relation avec l'assureur. Vous n’êtes donc pas obligé de relancer votre agent immobilier pour savoir comment est traité votre dossier. Cela permet d’être plus réactif et efficace.
Tout dépend de l'étendue du mandat signé et de ses conditions. S'il s'agit d'un mandat d'exclusivité, l'agence est en droit de réclamer une rémunération. Vérifiez ce que prévoit le mandat et en tout état de cause, il est nécessaire d'aviser rapidement l'agence de toute conclusion d'un contrat.