Guides pratiques associations

Organiser une fête d'école
Partage :
fête école efant maquillage ballons

MAJ août 2020

Chaque année, de nombreuses écoles organisent une fête en plein air, dans la cour et sous le préau. Ces festivités sont souvent l’occasion de réunir tous les acteurs de l’école (enfants, équipe pédagogique, parents…) pour un moment d’échange convivial autour d'animations et de stands.

Cette manifestation, généralement imaginée par l’association des parents d’élèves aidée des enseignantes et enseignants, peut servir à financer des projets éducatifs comme les sorties (voyages scolaires, classes vertes et excursions), l’achat de matériels, etc. Afin de bien la préparer, il convient de prendre en compte plusieurs aspects, notamment la demande d’autorisation à la mairie, la préparation des lots, la définition des jeux, la recherche de fonds…

Formalités à respecter

Avant tout, l’association doit obtenir l’accord du chef d’établissement et du directeur académique des services de l’éducation nationale (DASEN). Elle doit également effectuer une demande d’autorisation auprès de la mairie, indiquant le lieu, la date et les heures du début et de fin de la manifestation, les activités envisagées, les mesures de prévention et de sécurité prévues, etc. Si vous prévoyez de tenir un stand de boissons alcoolisées (3ème et 4ème groupes), une autorisation d’ouverture d’un débit de boisson temporaire est indispensable (demande à formuler en mairie au moins 15 jours avant la date de l’événement). En cas de diffusion de musique, vous devez adresser une demande d’autorisation à la SACEM. Enfin, vous êtes dans l’obligation de souscrire une police d’assurance pour couvrir les dommages qui peuvent survenir pendant la manifestation.

Logistique et répartition des tâches

Il est essentiel de préparer l'organisation de la manifestation ; inventorier les stands et les organiser. Ainsi l'ensemble des personnes sera chargé d’une tâche bien définie le jour J : surveillance et animation des stands, distribution des cartes ou des tickets, service de secours, montage…, il ne faut rien laisser au hasard. Une organisation préalable s'impose pour délimiter les jeux et les stands, prévoir le matériel utile (barrières de sécurité que les services techniques de la commune fournissent parfois). Si vos stands sont en extérieur, le lieu choisi devra offrir une surface suffisante à l'ensemble des animations. Il s'agit de prévoir et d'aménager de telle sorte que les animations aient un accès facile et que le public puisse circuler aisément. Si l'espace est assez grand, un point d'information central peut être utile. Enfin, tout le matériel nécessaire à la mise en place de chacune des animations devra consciencieusement être prévu et vérifié au préalable. Les sanitaires doivent être accessibles ainsi qu'un coin à l'ombre ou à l'abri. Pour ce qui est de la communication, pensez à créer, imprimer et distribuer des affiches et des tracts pour annoncer votre fête. Sans oublier la rédaction du communiqué de presse à destination des quotidiens locaux.

Les animations

Il s'agit de faire preuve d'un minimum d'imagination pour que les jeux puissent convenir à différents âges et à tous publics. Les grands classiques font toujours recette, comme les jeux d’adresse (tir, équilibre...) ou physiques (courses, force...). On trouvera notamment :

  • L'inévitable " jeu de massacre " où il faut atteindre avec un projectile une cible représentant un personnage, ou un empilement de boîtes de conserve.
  • La " pêche magique " consistant à récupérer, avec une canne, des objets flottant dans une bassine, ou emballés dans du papier journal.
  • Les concours divers comme le tir à la corde, la course en sac, " la pêche à la pomme ", etc.
  • Le stand de maquillage pour les petits.

Autant de jeux facile à mettre en œuvre et ne nécessitant pas trop de moyens. Attention, les jeux de hasard restent prohibés. N'oubliez pas qu'en dépit de ces nombreuses animations, une fête scolaire est considérée comme une seule et unique manifestation (rentrant dans le cadre des six manifestations exonérées sur l'année).

Les lots

Aucun perdant, que des gagnants !

Prévoir un petit cadeau pour tous les enfants participant à une activité est bienvenu. L’association organisatrice peut envisager plusieurs options. Les élèves peuvent par exemple confectionner des objets artistiques ou créatifs, conçus avec des matériaux de récupération, boîtes ou carnets en papier mâché recyclé…. Vous pouvez aussi demander la contribution ou des dons de parents (sans obligation de lots de grande valeur). Enfin, vous pouvez solliciter des lots auprès de certains donateurs, fournisseurs habituels de l’école (librairies…) ou sponsors locaux (banques, grandes surfaces de la région, cinémas, magasins, etc.)

Notre point de vue d'assureur

Après avoir scrupuleusement évalué les risques d'accidents qui pourraient survenir, il convient de relire toutes les clauses de votre contrat d'assurance afin de vérifier que des extensions de garantie ne sont pas nécessaires. Il s'agira de penser, notamment aux choses suivantes :
  • Les jeux ne doivent pas présenter de caractère de dangerosité, et les lieux doivent être sûrs. L'association a une obligation de sécurité qui engage sa responsabilité.
  • Une inspection scrupuleuse des lieux est indispensable (pas de trous, ni de mottes de terre, ou encore de bouts de verre, cailloux...). Pour les installations, il s'agit de prendre garde à ne pas laisser courir des fils électriques ni traîner des montures de stands.
  • Par ailleurs, il est raisonnable de prévoir une équipe d’encadrants, chargée de contrôler et superviser les jeux les plus à risques. Dans tous les cas, que cette fête scolaire ait lieu sur la voie publique ou dans un lieu privé, les services de sécurité devront avoir été prévenus.
Solution MAIF