1. maif.fr
  2. FAQ Assurance et Vie pratique
  3. Assurance Cyber-Risques

Questions-Réponses

Assurance cyber-risques

  • Actualisez votre antivirus et votre système d’exploitation à chaque fois qu’une mise à jour vous est proposée. En effet celles-ci comportent souvent des améliorations de la sécurité (suite à des failles constatées chez certains usagers…), c’est donc dans votre intérêt.
  • N’oubliez pas de sauvegarder régulièrement vos données (documents, photos, …) sur un support externe comme un disque dur ou un cloud. Cette mesure simple et rapide vous permettra d’éviter de perdre toutes vos données en cas de problème.
  • Soyez vigilant, si vous recevez une alerte virus, avant de suivre les recommandations, pensez à en vérifier la source : est-ce bien votre anti-virus ? Si ce n’est pas le cas, ne cliquez surtout pas car il peut s’agir d’un virus qui tente d’obtenir les autorisations pour mener son attaque à bien.

  • Avant de créer votre compte et de payer, assurez-vous toujours que le site est sécurisé par un protocole SSL qui garantit la confidentialité, l'authentification et l'intégrité des données lors des communications. Pour cela, vérifiez simplement que l’adresse du site est bien précédée d’un cadenas. Si ce n’est pas le cas, ne poursuivez pas la transaction.
  • Utilisez un système de paiement avec double sécurité. Proposé par votre banque, ce service vous demande de saisir un code envoyé par SMS pour valider le paiement.
  • Soyez vigilant, n’enregistrez pas vos données bancaires sur un site marchand, quel qu’il soit. Ce service est pratique mais risqué. Si le site marchand est attaqué, vos informations de compte pourront être récupérées et utilisées par les hackers.

  • Un anti-virus est indispensable mais il ne vous protège pas de l’ensemble des menaces via courriel. En effet certains virus sont indétectables. Pour éviter les risques, vérifiez l’intégralité de l’adresse e-mail de votre interlocuteur. Fait-il bien partie de votre liste de contact ? Y a-t-il une faute ou un caractère spécial qui s’est glissé dans son nom ou dans celui de votre fournisseur d’accès ? N’ouvrez jamais un email qui comporterait une anomalie de ce type.
  • N’ouvrez jamais non plus les pièces jointes qui vous sont adressées sans que vous les attendiez, qu’elles proviennent d’inconnus ou de vos contacts. Elles peuvent être porteuses de virus qui se propagent ainsi d’un terminal à l’autre… Pour les mêmes raisons, ne participez pas aux chaînes de messages porte-bonheur ou de solidarité. Et ne retransmettez pas des fichiers reçus dans le cadre d’envois groupés, même s’il s’agit de groupes d’amis.

  • Ne construisez jamais vos mots de passe autour d’informations personnelles (date de naissance, prénom, nom, département de naissance ou de résidence, etc.). Ils sont très facilement piratables par des experts.
  • Multipliez les mots de passe, adoptez-en un différent pour chacun de vos comptes. Idéalement, choisissez des mots de passe de 12 caractères, contenant des minuscules, majuscules, chiffres et caractères spéciaux (@, !, $, &, etc.). Adoptez par exemple la méthode phonétique (“J’ai acheté 5 CD pour 106 Euros” => GHT5cd%6€) ou la méthode des premières lettres (LVe1Lft# en référence à “La Vie est un long fleuve tranquille » s’il s’agit de votre film préféré).
  • Surtout, ne consignez pas vos mots de passe à l’écrit, sur votre téléphone ou dans un fichier électronique où ils peuvent facilement être récupérés.

  • Publier des contenus visibles par tous est risqué. Prenez le temps de paramétrer les restrictions d’accès à vos informations, pour votre propre sécurité et celle de vos proches. A chaque mise à jour importante, après avoir accepté les nouvelles conditions générales, pensez à vérifier que vos paramètres sont toujours activés. Ne divulguez pas de données personnelles, même par message privé. Certaines conversations ont en effet « accidentellement » été rendues publiques.
  • Avant de réagir, partager ou publier du contenu sur les réseaux sociaux, posez-vous toujours cette question : si mon employeur avait accès à mes publications, en assumerais-je sans réserve le contenu ? Une bonne mesure pour déterminer ce que vous pouvez dire ou pas.