Protection de la famille
En cas de coup dur, comment protéger l'avenir de ses enfants ?
filaire-prevoyance-famille-diplome.png Découvrir nos solutions

Accidents, décès : pourquoi faut-il

y penser et anticiper ?

Contrairement aux idées reçues, le régime de protection de base n’est pas toujours suffisant.

1

Arrêt de travail

La Sécurité sociale prévoit une indemnisation partielle qui représente 50 % du salaire1 à partir du 4ème jour d’arrêt de travail.

2

Invalidité

La Sécurité sociale prévoit une indemnisation partielle qui représente entre 30 % et 50 % du salaire en fonction de la catégorie d’invalidité1.

3

Décès

La Sécurité sociale prévoit de verser à la famille du défunt un capital garanti de 3 461 €1 pour un salarié décédé ; montant variable selon la situation.

Quand on est salarié, le régime de prévoyance collective d’entreprise peut compléter cette protection de base. Quand ce n’est pas le cas ou pas suffisant, plusieurs solutions existent pour anticiper les conséquences financières liées à un arrêt de travail, une invalidité ou un décès.

Les solutions MAIF

S’assurer contre les accidents de la vie quotidienne, souscrire à une assurance décès, sont des précautions essentielles pour protéger sa famille en cas de coup dur.
Assurance décès
  • Capital garanti à partir de 20 000 € :

    versement d’un capital ou d’une rente au bénéficiaire en cas de décès ou d'invalidité permanente absolue (suite à une maladie ou un accident).

  • Tarif parmi les plus bas du marché2 :

    par exemple, pour une personne de 37 ans et pour un capital de 50 000 €, le tarif mensuel est de 7,91 €3.

  • Questionnaire de santé simplifié :

    jusqu’à 50 ans avec un capital inférieur ou égal à 100 000 € ou à partir de 51 ans avec un capital inférieur ou égal à 50 000 €.

Découvrir l'offre
Assurance des accidents de la vie
  • Soutien au quotidien :

    ménage, courses, préparation des repas, garde des enfants, transport...

  • Maintien de l’équilibre financier de la famille :

    remboursement sans plafond des frais médicaux et d’hospitalisation restés à charge, prise en charge des pertes de revenus mensuels.

  • Enseignement à domicile :

    si votre enfant, âgé de 6 ans et plus, est immobilisé plus de 15 jours.

Découvrir l'offre

Bilan conseil personnalisé

MAIF vous aide à faire le point sur votre situation

Pour faire un bilan et calculer le niveau de protection nécessaire pour couvrir votre foyer, contactez un conseiller. Ce bilan tiendra compte de votre situation personnelle, professionnelle et familiale.

1. Source : site ameli.fr - rubrique "arrêt maladie", "invalidité" et "décès d'un proche".

2. Étude réalisée sur la base des tarifs 2018 recueillis par PROFIDEO auprès de 10 acteurs du marché proposant un contrat d'assurance décès. Tarif pour une personne âgée de moins de 40 ans et un capital garanti de 40 000 €.

3. Tarif de base en vigueur depuis le 17/03/2012. Cotisation mensuelle établie sur la base d'un montant annuel sur douze mois, dont onze cotisations identiques.

Cotisation individuelle évolutive selon l'âge. Sous réserve des formalités médicales.