1. maif.fr
  2. Habitation
  3. Conseils sur l'assurance de prêt
  4. Souscription d'une assurance de prêt
  5. Forfaitaire ou indemnitaire : quelle assurance de prêt choisir ?

Forfaitaire ou indemnitaire : quelle assurance de prêt choisir ?

09/2018 - Mis à jour le 27/09/2018 par Lucie P.

La souscription d’une assurance emprunteur conditionne souvent l’obtention d’un prêt immobilier. Si les banques proposent généralement un contrat groupe à leurs clients, ces derniers ont la possibilité de souscrire l’assurance de prêt de leur choix via une délégation d’assurance. Sur le marché, deux types de remboursement sont proposés : indemnitaire ou forfaitaire. A vous de choisir celui qui correspond le mieux à votre situation.

assurance pret forfaitaire indemnitaire

Il n’y a pas que les garanties dans l’assurance de prêt

En matière d’assurance de prêt, vous avez le choix depuis 2010. La loi Lagarde précise qu’un emprunteur peut choisir l’assurance de prêt qu’il souhaite, du moment qu’elle couvre les garanties demandées. A savoir :

  • décès (obligatoire) ;
  • perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA, obligatoire) ;
  • invalidité permanente totale (IPT, facultative) ;
  • invalidité permanente partielle (IPP, facultative) ;
  • incapacité totale de travail (ITT, facultative) ;
  • chômage ou perte d’emploi (PE, facultative).
 
Vous n’avez aucune obligation d’accepter l’assurance emprunteur proposée d’emblée par votre prêteur. Si celle-ci peut très bien vous convenir, elle peut aussi ne pas correspondre du tout à vos besoins, car il s’agit d’un contrat groupe avec des garanties standardisées. Vous pouvez donc opter pour une délégation d’assurance, davantage personnalisée, dès lors qu’il existe un niveau au moins équivalent de garanties.
 
Outre les garanties, le type de remboursement peut varier d’un contrat à l’autre. Il en existe deux :
  • le remboursement indemnitaire
  • le remboursement forfaitaire

Le remboursement indemnitaire, pour qui ?

Le remboursement indemnitaire tient compte des indemnités versées par la Sécurité sociale et les autres organismes de couverture sociale complémentaire. Si vos prestations sociales prennent en charge la totalité de la perte ou baisse de vos revenus, vous ne serez pas remboursé par votre assureur. 

Ce type de remboursement prend également en compte la baisse de vos revenus. Si vous perdez 20 % de vos revenus, l’assurance vous versera donc l’équivalent de 20 % de vos revenus.

Le remboursement forfaitaire

Le remboursement forfaitaire est fixé au forfait. Que vos revenus baissent ou que vos prestations sociales augmentent ou pas, vous serez remboursé de la même manière et du même montant. Et ce, jusqu’à la fin de la durée du prêt, le taux de couverture étant fixé dans le contrat. Malgré ses avantages évidents, ce type d’indemnisation est plus souvent proposé chez les assureurs indépendants que dans les groupes bancaires. Il s’insère généralement dans une délégation d’assurance.

Quel remboursement choisir ?

N’hésitez pas à comparer les offres ou à vous faire aider par un courtier, surtout si vous vous engagez sur un prêt de longue durée. Vous avez toutefois la possibilité de changer d’assurance durant les douze premiers mois qui suivent votre souscription puis chaque année à la date anniversaire de votre contrat grâce aux lois Hamon et Bourquin.

Les + MAIF
  • Des conseillers spécialisés vous accompagnent.
  • Prise en charge des démarches de résiliation.
  • Un tarif compétitif ajusté à votre situation.