MAIF, Assureur Militant

Organisation et chiffres clés
-

Gouvernance mutualiste

Gouvernance mutualiste

Le conseil d'administration en 1934

Créée en 1934 par et pour ses sociétaires, la MAIF a su se développer en restant fidèle à ses valeurs fondatrices : solidarité, responsabilité, respect de la personne et laïcité. Société d'assurance mutuelle, elle s'est dotée de règles originales de fonctionnement, issues de son histoire, qui témoignent de son ancrage dans l'économie sociale.


" Notre modèle mutualiste repose sur un lien organique avec les sociétaires. C'est une relation de confiance réciproque, établie de part et d’autre. Elle se traduit notamment par la participation des sociétaires à la gouvernance de la mutuelle et par le dynamisme de sa vie démocratique. C'est bien la qualité des liens qui unissent les sociétaires et la mutuelle qui fait la force de notre modèle ".

Dominique Mahé, Président.

L’ambition mutualiste : le sociétaire au cœur de la mutuelle

En tant que mutuelle, la MAIF n’a ni capital social ni actionnaire à rémunérer. L’assurance n’est pas pour elle une source de profit, mais uniquement un moyen de garantir la qualité et la pérennité de ses services, au bénéfice de ses sociétaires.

Notre objectif est simple : créer les meilleurs contrats au meilleur prix et servir scrupuleusement les intérêts de nos sociétaires.

A la MAIF, chaque sociétaire est plus qu’un adhérent ou un client. C’est un acteur à part entière de la vie de la mutuelle.

Ainsi, nos sociétaires sont collectivement assureurs et individuellement assurés.

  • Etre assuré, c’est…

    Etre bénéficiaire potentiel d'indemnités et de services payés avec les cotisations versées par les membres de la collectivité. C'est aussi accepter le principe de variabilité de la cotisation (rappel de cotisation en cas de coup dur, ristourne dans les circonstances les plus favorables).

  • Etre assureur, c’est…

    Etre membre à part entière de la mutuelle et gardien de la qualité des contrats et des services. C’est aussi contribuer à la pérennité de la collectivité par un comportement responsable, et participer à la vie démocratique de la mutuelle au travers notamment des actions mutualistes et de l’élection des délégués.

Les délégués des sociétaires : garantir les fondamentaux mutualistes.

Compte tenu de sa taille (près de 2 millions de sociétaires), la MAIF a mis en place un système de représentation de ses sociétaires (750 délégués élus à ce jour).

  • Les élections des délégués des sociétaires, réparties en 3 divisions (A, B et C) et 30 groupements territoriaux, ont lieu tous les ans par roulement ; les délégués sont élus pour 3 ans.
  • L’assemblée générale ordinaire se réunit tous les ans. Les délégués s’y prononcent notamment sur l’activité et sur les comptes. Ils élisent, tous les 2 ans, le tiers sortant des 21 administrateurs qui siègent au côté de 3 administrateurs élus par les salariés.

Le conseil d’administration : conforter et enrichir le modèle politique et la gouvernance du groupe MAIF.

Le conseil d’administration est porteur des valeurs de la mutuelle qu’il entend promouvoir à travers une démocratie vivante, en lien étroit avec les sociétaires et leurs délégués.

  • Il s’est doté d’un règlement intérieur qui définit les droits et les devoirs de l’administrateur MAIF. Ce règlement est complété par le code de déontologie des administrateurs des mutuelles du Groupement des entreprises mutuelles d’assurance (GEMA), syndicat professionnel auquel adhère la MAIF (www.gema.fr).
  • Le conseil d’administration se réunit aussi souvent que les intérêts de la société le justifient et au moins huit fois par an.
  • Dans sa volonté politique d’exercer pleinement les responsabilités croissantes et complexes dont il est investi, il a créé des comités spécialisés sur les questions suivantes :
    • la sélection des administrateurs et la désignation des principaux dirigeants,
    • l’indemnisation des administrateurs et des mandataires mutualistes,
    • la rémunération du haut encadrement,
    • l’audit et les comptes.
  • Investis d’un devoir de veille, d’analyse et d’anticipation des besoins de l’entreprise dans leurs domaines de compétence, les comités sont des groupes de travail permanents ayant pour mission de préparer les travaux du conseil d’administration qui reste seul habilité à prendre les décisions.

Quelques repères pour comprendre

Le sociétaire

  • Au cœur du système MAIF, en adhérant à la mutuelle, il est acteur de la vie de la mutuelle, à la fois comme assuré et comme assureur.
  • Son adhésion à la MAIF et à ses valeurs ouvre un droit de regard sur la politique et sur la stratégie de l’entreprise.
  • Tous les 3 ans, il participe à l’élection de ses délégués aux assemblées générales selon le principe « 1 sociétaire = 1 voix ».

Le délégué élu des sociétaires

  • Il représente la collectivité des sociétaires aux assemblées générales, il se prononce sur l’activité et les comptes de la MAIF, il élit les administrateurs.
  • Il participe aux réunions de groupements territoriaux, deux fois par an.

Les mandataires du CA

  • Désigné par le conseil d’administration, il est porteur de ses décisions et des valeurs de la mutuelle.
  • Il constitue un lien permanent et vivant entre la mutuelle et ses sociétaires ainsi qu’entre la mutuelle et son environnement socio-économique.
  • Il a également un rôle moteur dans l’animation de la vie mutualiste et dans la politique de prévention.
  • Enfin, il joue un rôle actif et déterminant dans le rayonnement et le développement de la mutuelle et de ses filiales.

Les " mandataires mutualistes "

  • Ce sont à la fois les élus des sociétaires et les mandataires du conseil d’administration.