MAIF, Assureur Militant

MAIF pour une société collaborative
-

Partage de la connaissance

Trois questions à...Eric Plaisance

Interview réalisée en 2009


eric plaisance

Eric Plaisance : sociologue au Centre de recherche sur les liens sociaux et professeur à l’université Paris-Descartes, est membre du Conseil scientifique et pédagogique de l’Institut national supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés (INSHEA). Il est aussi membre du conseil scientifique de l’Association pour adultes et jeunes handicapés (APAJH), de la Fondation internationale du handicap (FIH), de l’Observatoire national de l’enfance en danger (ONED). Il a récemment publié plusieurs numéros spéciaux de revues consacrés à la scolarisation des jeunes handicapés et est engagé dans de nombreuses collaborations internationales sur le sujet, particulièrement avec l’Italie et le Brésil.

Presque 5 ans ont passé depuis la loi du 11 février 2005 " pour l’égalité des droits, des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées ", or tous les enfants n’ont pas encore accès à l’école. Quelles sont selon vous les barrières qui restent à franchir ?

Il est en effet bien temps de procéder à un bilan de la loi de 2005 qui énonce dans le chapitre portant sur l’accessibilité en général que tout enfant handicapé ou présentant un trouble de la santé invalidant est inscrit dans l’établissement scolaire le plus proche du domicile, qui est déclaré être son établissement de " référence ". Incontestablement, mais aussi sur la lancée des évolutions qui ont précédé la loi, la scolarisation des enfants handicapés a progressé. Encore faut-il s’entendre sur les modalités de cette scolarisation qui est formulée en fonction du projet personnalisé de scolarisation de chaque enfant. Elle peut avoir lieu en école ordinaire (soit en classe ordinaire, soit en classe " pour l’inclusion scolaire ") ou en établissement médico-éducatif (au sein d’une unité d’enseignement).
Dans les faits, le nombre d’enfants handicapés augmente dans les établissements scolaires ordinaires et diminue dans le spécialisé extérieur à l’école. Mais on constate que des scolarisations en milieu ordinaire ont seulement lieu à temps partiel et que d’autres enfants, dont le nombre est difficile à apprécier, restent sans solution éducative en dehors de la famille.

Les obstacles ne sont pas donc pas tous levés. En milieu scolaire ordinaire, les enseignants se plaignent de ne pas être suffisamment préparés et formés, et les auxiliaires de vie scolaire restent dans un statut de très grande précarité. Quant à la collaboration avec les établissements médico-éducatifs, c’est un vaste chantier qui est à peine amorcé.

Vous avez travaillé avec des personnes handicapées. Que souhaitent-elles ? Comment imaginent-elles leur présence dans l’école en France ?

Elles réclament avant tout l’application de leurs droits. Le rôle de leurs associations a été fondamental en ce domaine et la convention internationale relative aux droits des personnes handicapées est significative des évolutions contemporaines. Au niveau européen mais aussi au niveau français (voir le rôle de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité), les mesures discriminatoires qui seraient liées au handicap sont fermement combattues.

Dans ces conditions, la revendication d’une scolarisation la plus proche possible du milieu ordinaire a été portée par les parents d’enfants handicapés, au nom même de l’application du droit à la scolarisation pour tous. Ceci dit, la question des aides à apporter aux enfants en fonction de leurs " besoins spécifiques " reste essentielle. C’est l’articulation indispensable entre les droits fondamentaux et les droits à compensation du handicap qui ouvre à des mesures particulières. Mais, au fond, ce n’est pas le handicap en tant que tel qui doit être le critère de l’aide mais l’attention aux besoins éducatifs des enfants. Et on rejoint ici une problématique éducative générale qui s’applique à tout enfant.

Les expériences étrangères que vous avez étudiées peuvent-elles nous fournir des éléments de réflexion pour affirmer l’orientation " inclusive " qui se dessine dans notre pays ?

Il ne s’agit pas d’appliquer des modèles mais de mieux réfléchir sur notre propre réalité, d’avoir un oeil critique mieux exercé. J’ai été particulièrement attentif à la situation italienne. Une intégration radicale des enfants handicapés dans les classes ordinaires a été mise en place depuis la loi de 1977 qui était une loi d’orientation pédagogique (et non spécifique sur le handicap). La question souvent posée est celle de savoir comment les italiens ont pu faire. Une des clefs essentielles a été la formation d’un ensemble de professeurs supplémentaires, dits professeurs de " soutien ", qui viennent à l’appui d’une classe qui comporte un enfant handicapé. Ils sont nombreux : environ 80.000, à raison de 1 professeur de soutien pour 4 enfants intégrés, en moyenne. On voit la profonde différence avec les mesures françaises, si mal engagées, des auxiliaires de vie scolaire.

Quant à l’éducation " inclusive ", il faut rappeler que c’est une expression qui provient d’organisations internationales de langue anglaise et que nous tâtonnons encore pour aller dans ce sens. L’essentiel étant sans doute d’adapter les écoles à la diversité des enfants plus que d’adapter ceux-ci à l’environnement tel qu’il est. En ce sens, il s’agit bien de rendre les écoles plus "  inclusives  ".

La question du handicap est entrée dans une ère nouvelle : celle de la citoyenneté démocratique. Elle est désormais étroitement liée à la reconnaissance des droits de tout être humain, quelles que soient ses caractéristiques, dans un cadre de vie destiné à tous. Pourtant, les choses évoluent lentement.

Le livre d’Eric Plaisance présente un état des lieux de la situation des personnes handicapées en France et au-delà, une analyse des définitions du handicap aujourd’hui, des risques de stigmatisation, des concepts de non discrimination, de compensation, d’accessibilité…

Autrement capable
Autrement capable - Éric Plaisance

Pour se procurer l'ouvrage d'Eric Plaisance : www.autrement.com