MAIF, Assureur Militant

MAIF pour une société collaborative
-

Partage de la connaissance

Trois questions à... Annick Vacher

annick-vacher Professeure de Lettres Modernes, Annick Vacher enseigne le français pour les niveaux collège et lycée au Centre médical et pédagogique de Varennes-Jarçy (Essonne). Elle est une utilisatrice régulière des fiches Intégrascol...

Les fiches Intégrascol favorisent l’intégration scolaire de jeunes en permettant
de mieux comprendre leurs pathologies ou handicaps. Avez-vous eu souvent l’occasion de les utiliser ?

Bien sûr ! Je travaille dans un centre de rééducation, qui accueille des jeunes pendant quelques mois, parfois une année ou plus. Nous sommes une vingtaine d’enseignants dans ce centre. Régulièrement, nous avons des réunions avec le pôle médical, mais elles sont parfois décalées par rapport à l’arrivée des élèves en cours. Aussi, pour connaître les difficultés des enfants et les spécificités des pathologies, régulièrement je vais voir sur le site Intégrascol pour y chercher des informations.

Qu’est-ce qui vous semble particulièrement utile dans ces fiches Intégrascol ?

D’abord parce que les informations données sur les différents handicaps ou pathologies sont très précises et pertinentes, indispensables pour des enseignants qui accueilleraient des enfants concernés dans leur établissement. Elles sont aussi pertinentes dans les conseils données pour prendre en compte le handicap dans la scolarisation de l’enfant, avec des précisions très détaillées. Par exemple, sur ce qu’il peut manger à la cantine ou ce qu’il peut faire lors des cours d’éducation physique et sportive. Ces fiches sont précieuses car globalement, il n’est pas toujours facile d’obtenir des conseils : l’information sur l’intégration scolaire des enfants handicapés dans le primaire est plus abondante que pour le secondaire… Par ailleurs, le site de la MAIF m’a été utile quand je cherchais des informations car, de liens en liens, j’ai aussi découvert ce site sur les dyspraxies, créé par des enseignants de l’académie de Lyon. En tant qu’enseignante de Français, ces fiches m’ont aussi été très utiles...

Vous utilisez ces fiches pour vous-mêmes, mais est-ce qu’il vous arrive de les diffuser également ?

Oui, il m’est arrivé de renvoyer des parents vers ces fiches, pour qu’ils comprennent bien les mesures mises en place pour accueillir leur enfant. Il m’est arrivé aussi d’utiliser ces fiches pour que les élèves comprennent mieux les troubles de leurs camarades. À titre d’information, pour faciliter la compréhension de la différence. Cette question du vivre ensemble est cruciale pour moi, confrontée à des classes avec des élèves qui ont des troubles très différents, mais elle est importante pour n’importe quel enseignant qui accueille un élève handicapé dans sa classe. Enfin, je sais combien ces fiches sont précieuses pour des jeunes collègues qui arrivent...