MAIF, Assureur Militant

MAIF pour une société collaborative
-

Partage de la connaissance

Des ressources pour les enseignants

Comment accueillir un enfant malade et / ou handicapé à l’école ?



  • Quels sont les documents de référence et les personnes ressources ?

  • Les documents officiels : ne pas confondre PPS et PAI

    Avant la rentrée scolaire ou à l’arrivée d’un élève en situation de handicap, l’enseignant doit s’informer auprès de sa direction si l’élève bénéficie d’un PPS (Projet personnalisé de scolarisation) ou d’un PAI (Projet d’accueil individualisé). Ces documents sont disponibles et consultables au sein de l’établissement.

    - Le PPS : s’adresse aux élèves reconnus " handicapés " par la CDAPH (Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées), relevant de la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées). Il consiste à déterminer le lieu de la scolarisation de l’élève (classe ordinaire ULIS, CLIS, Unité d’Enseignement...), à lister les aménagements, les adaptations, les équipements particuliers nécessaires, ainsi que les mesures d’accompagnement (auxiliaire de vie par ex.) ou d’aménagement des examens (temps supplémentaire, secrétaire...) utiles. L’ensemble est à déterminer par l’équipe pluridisciplinaire et à valider par la CDAPH à partir du projet des parents et des observations en milieu scolaire.

    - Le PAI : concerne les élèves atteints de troubles de la santé invalidants, sans avoir obligatoirement obtenu une reconnaissance de handicap (pathologies chroniques, allergies, troubles du langage...). Il permet l’aménagement de la scolarité (ex. prise en charge extérieure pendant le temps scolaire, répétiteur CNED…) ou le traitement médical au sein de l’établissement. Si le PAI ne prévoit pas expressément l’aménagement pédagogique, celui-ci peut cependant être mis en place avec la volonté de l’équipe éducative. Le PAI est placé sous la responsabilité du médecin scolaire.

  • Lorsqu'un élève ne répond pas aux exigences scolaires

    Trois situations peuvent se présenter :

    - L'élève est en difficulté scolaire : l’enseignant peut se référer aux personnes ressources pour mettre en place des aménagements pédagogiques.

    - L'élève est en difficulté et il est porteur d'un handicap non reconnu : l’enseignant sera le " révélateur " du handicap ; position difficile, prudence oblige sur le diagnostic. L’enseignant fera part de ses observations " factuelles " aux parents qui choisiront (ou non) de consulter un spécialiste. Il leur conseillera aussi de rencontrer l’enseignant référent dans l’objectif de rechercher les meilleures adaptations et aménagements pédagogiques.

    - L'élève a une reconnaissance de handicap et il est en " difficulté scolaire " : beaucoup de handicaps entraînent des troubles spécifiques, notamment les handicaps " invisibles ". Il convient donc d’être attentif aux différents troubles d’apprentissage (dyslexie, dyspraxie, troubles attentionnels, troubles de la mémoire...). Un PPS (Projet personnalisé de scolarisation) sera rédigé et évoluera avec le soutien de l’enseignant référent.

  • L'enseignant référent

    L'enseignant référent est un enseignant spécialisé dont la mission est d’assurer la mise en œuvre et le suivi des PPS (Projets personnalisés de scolarisation). Il est l’interlocuteur privilégié de l’ensemble des partenaires de la scolarisation des élèves handicapés sur un territoire défini et en particulier des parents.
    C’est la première personne qu’un enseignant doit contacter en cas de besoin face à la problématique d’un élève handicapé. La direction de l’établissement scolaire tient à disposition les coordonnées de l’enseignant référent. A défaut, il peut être contacté via la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées).

  • L'équipe de suivi de scolarisation (ESS)

    Les PPS (Projets personnalisés de scolarisation) sont régulièrement évalués par une équipe de suivi de scolarisation. Si seule la présence des parents, de l’enseignant référent et d’un représentant de l’établissement scolaire est obligatoire, l’enseignant a le droit d’y participer ainsi que toute personne travaillant avec l’élève.
    Cette équipe se réunit au moins 1 fois par an, elle est organisée par et en présence de l’enseignant référent. Elle peut faire des propositions d’évolution ou de modification du PPS (Projet personnalisé de scolarisation) à partir de l’évaluation des moyens et adaptations mis en œuvre.

  • Les personnes ressources
    • Les parents de l’élève
    • Le chef d’établissement, qui indiquera la personne compétente selon la situation exposée
    • L’enseignant référent via le chef d’établissement
    • Les conseillers pédagogiques (1er et 2d degrés)
    • L’enseignant du RASED (Réseau d'aides spécialisées aux élèves en difficulté) ou l’enseignant ressource spécialisé, via l’inspection de circonscription ou l’ASH
    • Le médecin et/ou l’infirmière scolaire
    • Le psychologue scolaire.

  • La pairémulation : un soutien par les " pairs "


  • Comment éduquer un enfant dont on ne perçoit que les déficiences et les manques ?

    À la disposition des équipes enseignantes ou des accompagnants : un CD Rom réalisé par le GFPH (Groupement français des personnes handicapées) sur la " pairémulation " (émulation par les pairs) ; 10 ans de recherches et d’actions sur la transmission de l’expérience de personnes handicapées autonomes à des personnes handicapées en recherche d’autonomie.

    La pairémulation
    En contact avec des personnes handicapées, nous sommes tous des potentiels
    " pairémulateurs ", des personnes qui vont orienter, aider, informer, soutenir, traiter ; mais comment ? Que signifie intégrer, insérer ? La pairémulation arrive en France au milieu des années 1990. Elle est née aux débuts des années 80 aux Etats-Unis. Le DR Rom réalisé par le Groupement français des personnes handicapées a pour vocation de regrouper les principaux travaux menés à ce jour sur la mise en place des pratiques de pairémulation ; échange de savoirs pour atteindre l’autonomie. Dans le DVD : des définitions, des témoignages, des mises en pratique.


  • Quelques modules de formation à distance pour les enseignants des classes ordinaires

    Le ministère de l'éducation nationale met à la disposition des enseignants des modules de formation en ligne. Ces modules sont destinés à tout enseignant qui scolarise un élève en situation de handicap dans sa classe afin qu'il puisse rapidement prendre connaissance des grandes caractéristiques du trouble de l'élève, des besoins habituellement identifiés et des adaptations pédagogiques à mettre en oeuvre.
    Les 3 premiers modules mis en ligne concernent les élèves porteurs de troubles des apprentissages (TSA), de troubles envahissants du développement (TED), et de troubles des comportements et des conduites (TCC). D'autres seront élaborés ultérieurement afin de répondre le plus largement possible aux besoins des enseignants.


  • Focus sur l’examen psychologique de l’enfant pour une meilleure mise en œuvre du PPS

    Rendez-vous sur le site de notre partenaire, l'APPEA, qui se propose, au cours de l'année 2013-2014, d'approfondir la question de l'examen psychologique grâce à un cycle de conférences au cours desquelles des études de cas seront proposées.