PREMIERS SECOURS
Apprendre les gestes qui sauvent
Partage :
Apprendre les gestes qui sauvent

Dossier réalisé par la MAIF, septembre 2011.

Reconnaissons-le, face à des situations urgentes, nous sommes trop nombreux à ne pas savoir comment réagir. Par panique, par peur et le plus souvent par ignorance. Chaque année près d'une dizaine de milliers de vies pourraient être épargnées si seulement une personne sur cinq connaissait les gestes d'urgence. Parce qu'elle forme de futurs citoyens, l'école a pour mission de participer à l'enseignement de ces automatismes. Comment concilier secours et vie scolaire ? Pour qui et quand ? Quelles sont les actions de mobilisation mises en place par la MAIF ? Un dossier à lire d'urgence !

En ce qui concerne les gestes de premier secours, une chose est sûre : rien ne remplacera jamais la pratique. Pourquoi ? Car l’apprentissage de ces automatismes se forge à partir de situations bien réelles. Et la transmission des bons réflexes, doit se faire dès le plus jeune âge. Le monde enseignant l’a bien compris et les choses commencent à bouger. Comment procéder pour se mobiliser d’avantage ?

Programmes de secourisme et vie scolaire

Les objectifs sont multiples. Savoir agir passe, dans un premier temps, par une bonne connaissance des risques. Sauver des vies, passe également par des mesures simples de prévention et de protection à mettre en place. Comme alerter le service de secours adapté et effectuer les premiers gestes indispensables en attendant son arrivée. Il semble impératif d’enseigner aux futurs citoyens, de développer des analyses lucides, des attitudes prudentes et des démarches solidaires. Ces enseignements conduisent donc à ce que chacun puisse adopter, face aux divers risques, des conduites autonomes et adaptées, qu'elles soient prévoyantes ou réactives.

Chacun sa formation !

L’enseignement de ces principes simples de secourisme est déclinable tout au long de la scolarité des élèves... Et de la carrière des professeurs ! En effet, l’accès à cette éducation, passe par un module de formation de base pour les enseignants. Il porte d'une part sur la connaissance de gestes techniques simples et d'autre part sur les modalités pédagogiques de mise en œuvre avec les élèves.

De la maternelle au lycée, les scolaires peuvent bénéficier d’une formation appropriée des connaissances et des gestes techniques, jusqu'à l'obtention de l'attestation " PSC1 ", Prévention et secours civiques de niveau 1. Pour cela, enseignant, personnel d'éducation et de santé, ainsi que toute personne exerçant ou intervenant dans l'école ou l'établissement, en étroite collaboration, peut contribuer efficacement à ce que les élèves adoptent progressivement des comportements de citoyens responsables.

La MAIF s’engage pour apprendre à sauver des vies

Consciente de cet enjeu, la MAIF engage de multiples actions à la fois à la disposition des enseignants, mais aussi auprès de publics différents. L’objectif ? Que chacun prenne conscience que son rôle est essentiel.

Afin de bien accompagner la sensibilisation en milieu scolaire, la mutuelle met à la disposition des enseignants du primaire, des fiches pédagogiques téléchargeables gratuitement pour les sociétaires MAIF, " Apprendre à porter secours ". Ces ressources ont pour vocation de fournir aux professeurs des écoles, un matériel pédagogique prêt à l’emploi. Cette documentation favorise donc l’apprentissage et les connaissances de l’enfant sur les situations à risque, la prévention et la protection.

Un engagement de tout âge

L’association Prévention MAIF a réalisé un film, " Allô le 15 " : ce DVD d’une durée de 12 minutes a été mis gratuitement à la disposition de toutes les écoles élémentaires (du CP au CM2), soit plus de 40 000 DVD, et a reçu le soutien du Ministère de l’Éducation nationale comme étant une ressource pédagogique pratique pour l’apprentissage du message d’alerte.

Autre engagement, concernant les élèves de collège cette fois. Ces derniers bénéficient d’un partenariat de la mutuelle avec l’Éducation nationale. Les axes de cette collaboration, qui s’appuient sur le programme scolaire et l’expérience de la mutuelle en matière de prévention des risques, ont été définis ensemble et visent à accompagner l’institution pour favoriser l’accès des collégiens aux formations PSC1 : ainsi la MAIF apporte son soutien à la formation des équipes pédagogiques, instructeurs et moniteurs, et à la dotation des académies en mannequins et défibrillateurs.

Une urgence citoyenne

Enfin, des animations mutualistes destinées au grand public ont lieu dans plusieurs grandes villes de France avec la Fédération Nationale de la Protection Civile (FNPC). Ces réunions sont organisées pour sensibiliser à la nécessité de se former aux gestes d’urgences et pour apporter des réponses à toutes les interrogations en la matière. Le tout, appuyé par l’expertise d’un secouriste spécialiste de la FNPC.

Et comme toute bonne prévention commence en interne, la MAIF installe des défibrillateurs pour que tous ses locaux soient équipés d’ici l’été 2012. Une manière de promulguer l’urgence citoyenne auprès de l’ensemble des acteurs de la mutuelle.