MAIF, Assureur Militant

Conseils et prévention
-

Crédits et épargne

Les charges déductibles lors d’un investissement locatif

Vous pouvez déduire certaines charges TTC payées au cours de l’année de vos revenus bruts fonciers.

  • Les dépenses de réparation, d’entretien et d’amélioration
    Ce sont des dépenses engagées pour le maintien ou la remise en état d’un immeuble afin d’en permettre un usage normal sans en modifier la consistance, l’agencement ou l’équipement initial (exemple : réfection de la toiture, changement de la chaudière).
    Certains travaux normalement à la charge du locataire (que vous avez payé pour son compte mais dont vous n'avez pas reçu le remboursement au 31 décembre de l'année de son départ) peuvent être pris en charge si :
    • ils sont rendus nécessaires par la vétusté ou la force majeure ;
    • ils sont occasionnés par un vice de construction ou une malfaçon ;
    • si les travaux ont été engagés avant l’installation d’un nouveau locataire en vue de faciliter la location ;
  • Primes d’assurance
    Côté MAIF : une attestation est délivrée au propriétaire bailleur à cet effet.
  • Les intérêts d'emprunt
    (y compris frais de dossier, etc.).
  • Taxe foncière, taxes annexes
  • Frais d’administration et de gestion
    (exemple : frais de rémunération du concierge).
  • Charges acquittées pour le compte du locataire et non récupérées
    (dépenses incombant normalement au locataire que vous avez payées pour son compte et dont vous n’avez pu obtenir le remboursement au 31 décembre de l’année de son départ).
Article suivant : Les assurances