Guides pratiques établissements d'enseignement
La semaine de la presse à l'école
Partage :
La semaine de la presse à l'école

Le ministère de l'Éducation nationale organise depuis 1988, au printemps de chaque année, la " Semaine de la presse et des médias à l'école ".

Cette manifestation constitue un événement national qui mobilise écoles, collèges et lycées dans un partenariat aux formes très variées avec les médias régionaux. Les enseignants de tous niveaux et de toutes disciplines sont invités à y participer.

Pour quoi faire ?

Activité d’éducation civique, la semaine de la presse et des médias à l’école a pour but d’aider les élèves, de la maternelle aux classes préparatoires, à comprendre le système des médias, à former leur jugement critique, à développer leur goût pour l’actualité et à forger leur identité de citoyen.

Elle donne aux élèves le goût de l’information et de l’actualité. L’éducation aux médias est " une ambition de la nation tout entière ". Elle est partie intégrante des savoirs fondamentaux et des obligations du socle commun de connaissances et de compétences (sociales et civiques) où il est stipulé que l’élève devra " être capable de jugement et d’esprit critique, ce qui suppose être éduqué aux médias et avoir conscience de sa place et de son influence dans la société ".

Elle constitue indéniablement un catalyseur de la vie scolaire des établissements qui y participent. À titre d’exemples, les éditions passées ont vu se dérouler la création d’un bulletin météo radiophonique, la production d’un reportage et d’une interview sur un sujet culturel, la réalisation d’une revue de presse (le rapport à la photo et à l’événement), la découverte de groupes de presse ou de plateaux de télévision…

Pour quels objectifs pédagogiques ?

La semaine de la presse à l’école a pour objectifs :

  • de faire découvrir aux élèves la diversité des moyens d’information français : presse écrite quotidienne, hebdomadaire, mensuelle, magazine, nationale ou régionale, spécialisée ou généraliste, stations de radio et de télévision, Internet…
  • d’inciter les élèves à lire la presse en utilisant plusieurs sources et supports d’information.
  • de permettre aux élèves de situer, dans l’espace et le temps, les événements ponctuels qui font l’actualité.
  • de faire connaître le circuit de l’information.
  • d’aider les élèves à décoder les informations, à s’interroger sur la manière dont elles sont présentées et dont elles représentent la réalité.
  • de tisser des relations constructives avec les professionnels des médias et former, à termes, des utilisateurs exigeants d’une information de qualité.

Pour organiser cette " semaine ", des fiches pédagogiques d’activité sont à la disposition des enseignants, de même que les contacts permettant de faire venir des journalistes dans les établissements scolaires. Un dossier pédagogique d’accompagnement est envoyé à chaque inscrit.

Les partenaires

La semaine de la presse et des médias à l’école est la plus importante manifestation pédagogique du système éducatif en nombre d’élèves et d’enseignants impliqués. Elle a contribué, par son caractère événementiel, à donner une crédibilité à l’action du Clemi, chargé de " l’éducation aux médias dans l’ensemble du système éducatif " et de la coordination de cette " semaine " en étroit partenariat avec les professionnels des médias, La Poste et sa filiale STP (Société de traitement de presse). Pour les éditions à venir des prochaines semaines de la presse à l'école (chaque année en mars) le site du Clemi est incontournable.

Elle est aussi l’occasion de sensibiliser les recteurs à l’intérêt d’un partenariat avec la presse régionale - partenariat vécu d’autant plus positivement qu’il contribue à revaloriser l’image de l’Education nationale dans la perception qu’en ont les médias.

Dans un premier temps, les titres de la presse quotidienne régionale se sont beaucoup mobilisés, avant d'être rejoints par les radios et les télévisions régionales et locales, enfin par les agences de presse et les médias en ligne. Pour l’occasion certains médias partenaires offrent exceptionnellement un accès gratuit à leur site aux inscrits, ouvrent leurs antennes aux élèves, proposent de publier des articles rédigés en classe...

Notre point de vue d'assureur

La responsabilité du chef d’établissement est engagée dans le déroulement de ces activités pédagogiques. Il doit donc veiller à ce que les risques soient couverts, en particulier dans le cas d'activités pédagogiques qui se déroulent en dehors de l’établissement : vérifier notamment qu’élèves, entreprises ou associations visitées sont convenablement assurés. De même lorsqu'il s'agit de faire intervenir dans l’établissement une association ou une entreprise extérieure.

Solution MAIF

Le contrat d’assurance proposé par la MAIF aux établissements scolaires garantit les sorties scolaires facultatives ou obligatoires. Il couvre les élèves, les professeurs et les autres accompagnants pour leurs dommages corporels, leurs biens personnels et leur responsabilité civile.