Questions-réponses

En cas de panne, allumez vos feux de détresse et garez-vous prudemment sur la bande d’arrêt d’urgence. Prenez votre gilet de sécurité et enfilez-le avant de sortir. Faites sortir vos passagers du côté droit du véhicule. Mettez tous les passagers à l’abri derrière la glissière de sécurité.

Vous avez l’appli MAIF ? Il vous suffit de cliquer sur le bouton d’appel MAIF Assistance ou de composer le numéro 0 800 875 875 depuis la France (appel non surtaxé, coût selon opérateur). MAIF Assistance* envoie sur place une dépanneuse via le PC autoroutier. Vous n’avez pas à marcher jusqu’à la borne d’arrêt d’urgence ! De plus, vous recevrez un lien sur votre téléphone pour suivre l’arrivée du dépanneur en temps réel.
Si vous n’avez pas de téléphone dans votre véhicule, rejoignez la borne d’arrêt d’urgence la plus proche en marchant derrière la glissière de sécurité. Prévenez les secours en appuyant sur le bouton de la borne d’appel (appel gratuit). 

Attention, seuls certains établissements, agréés par les pouvoirs publics, peuvent travailler sur autoroute, il est donc inutile d’appeler en direct une dépanneuse avec son téléphone mobile. 
* En cas de panne, MAIF Assistance intervient au-delà de 50 km de votre domicile (En France métropolitaine. Pour la Martinique : 20km). Sauf si vous avez souscrit l'option Panne 0km ou la formule Plénitude, MAIF Assistance intervient partout en France, y compris en bas de chez vous.
Obligatoire depuis 1992, tout enfant jusqu’à ses 10 ans doit être installé en voiture selon un dispositif de retenue homologué, adapté à son âge, à son poids et à sa taille. Pour votre enfant de 8 ans, différents types d’équipement sont à envisager :
  • Les équipements du groupe 2 sont destinés aux enfants de 15 à 25 kg (Taille jusqu’à 1m50), et se répartissent en deux familles : les rehausseurs avec dossier et les tables-boucliers.
  • Les équipements du groupe 3 sont les rehausseurs avec ou sans dossier, destinés aux enfants de 22 à 36 kg. Pour les rehausseurs sans dossier, l'enfant doit mesurer plus de 1m25. 

Depuis le 1er juillet 2010, les cyclistes peuvent circuler à double sens sur les voies à sens unique mais exclusivement dans les zones 30 et dans les zones de rencontre où la circulation est limitée à 20 km/h. C’est la règle générale dans l’ensemble de ces zones, sauf décision contraire de l’autorité investie du pouvoir de police. Ces dispositions ne concernent pas les deux-roues à moteur.

Panneau zone 20km/h            Panneau zone 30km/h

Les usagers sont informés de ce double sens cyclable par les panneaux suivants :

Panneau sens interdit sauf aux vélos

Sens interdit sauf aux vélos.

Panneau sens inverse autorisé aux vélos

Seuls les cyclistes circulent en sens inverse.

Panneau présence de cyclistes dans le contraire à la circulation générale

Panneau indiquant aux usagers d’une voie sécante non prioritaire la présence de cyclistes dans le sens contraire à la circulation générale.
Cette signalisation peut être complétée d’un marquage au sol.
Circuler avec prudence : les cyclistes doivent redoubler de vigilance aux intersections, sorties de parking, de garage, passages pour piétons... les autres usagers pouvant omettre de vérifier des deux côtés avant de s’engager. Dans les zones de rencontre limitées à 20 km/h, priorité absolue aux piétons qui peuvent circuler sur la chaussée.
Les conducteurs de véhicules à moteur ne doivent pas perdre de vue que les cyclistes peuvent circuler en double sens dans ces deux zones et procéder aux vérifications qui s’imposent lorsqu’ils abordent ces voies.


Tout savoir sur les bonnes pratiques à bicyclette : https://www.maif.fr/conseils-prevention/la-route/deux-roues/velo.html