MAIF, Assureur Militant

Enseignants

- Prévention à l'école

Cycle 2 : programmes et objectifs de formation

Cycle 2 : programmes et objectifs de formation

Objectif : les apprentissages fondamentaux

  • Au cours du cycle 2, l'enfant débute les apprentissages fondamentaux. Après avoir pris conscience de l'espace familier en maternelle, il va apprendre à le représenter.
  • Dans le domaine de la sécurité routière, l'approfondissement de la sensibilisation doit permettre l'obtention de l'Aper à l'issue du CM2.
  • Dans le domaine de la prévention des accidents de la vie courante, il s'agit de saisir tout moment de la vie scolaire et extrascolaire pour intégrer la compréhension de règles simples et des recommandations de prudence.
  • Concernant les premiers secours, l’enfant pourra être sensibilisé aux consignes élémentaires pour se protéger et donner l’alerte.

Sécurité routière

L'APER, attestation de première éducation à la route, est la première étape du continuum éducatif obligatoire à l'école en matière d'éducation à la sécurité routière : elle valide des savoirs et des comportements des élèves en tant que piétons, passagers et rouleurs (vélo, rollers). Ses conditions d'application sont parues dans le BO 40 du 31-10-02.

Les objectifs de formation pour le cycle 2 :

  • Piéton

Il s’agit de commencer à préparer l’enfant se déplacer plus tard seul, en autonomie. A cet effet, l’enfant de 5-6 ans doit être en mesure de comprendre et d’identifier les dangers auxquels sont exposés les jeunes piétons : ne pas être vu, ne pas savoir apprécier la vitesse des véhicules, ne pas respecter les règles, ne pas être attentif, surprendre les autres usagers…Il doit être sensibilisé à l’importance de la prise d’information.

L’accent est mis sur la circulation dans les zones réservées aux piétons, sur le fait qu’on ne traverse pas n’importe où, n’importe comment et sur la procédure concernant la traversée de chaussée sur passage pour piétons avec feux tricolores.

Ces compétences doivent s’appuyer sur une compréhension de la signalisation (catégories), sur sa symbolique et sur les panneaux qui s’adressent plus spécifiquement aux piétons.

  • Passager

Il s’agit d’amener l’enfant vers plus d’autonomie dans la prise en charge de sa protection en voiture et à cet effet de le sensibiliser à la bonne installation de son dispositif et aux dangers des mauvais usages afin de comprendre pourquoi et comment être bien attaché.
Il convient d’insister sur le respect de ces consignes quelles que soient la nature et la durée du trajet.

  • Cycliste ou rouleur

Une progression dans la complexité par rapport au cycle 1 est à prendre en compte afin de renforcer les apprentissages sur la circulation sur le trottoir, dans les zones piétonnes et les voies non ouvertes à la circulation, et les pistes cyclables : partage de l’espace (position, règles sur les sens de circulation, sur les trajectoires), attention aux usagers vulnérables et aux obstacles, savoir s’arrêter quand il faut.

Accidents de la vie courante

Le décret n° 83-896 du 4 octobre 1983 instituant un enseignement des règles générales de sécurité dans les établissements scolaires a été abrogé par le décret du 11 01 2006 relatif à la sensibilisation à la prévention des risques, aux missions des services de secours, à la formation aux premiers secours et à l’enseignement des règles générales de sécurité.
Ces dispositions visent la mise en place d’une éducation qui doit développer des comportements adaptés ainsi que le sens de la responsabilité individuelle et collective. Cette éducation qui participe à la prévention des accidents de la vie courante doit assurer la connaissance :

  • des mesures de prévention dans les différentes actions de la vie quotidienne, c'est-à-dire au cours d’activités domestiques, sportives, de loisirs et scolaires,
  • des mesures de protection face à l’incendie et aux risques majeurs.

Au niveau des écoles maternelles et des écoles élémentaires, cet enseignement des règles de sécurité qui vise l’acquisition des connaissances et la maîtrise des comportements de vigilance et de prudence, a un caractère transversal et interdisciplinaire, puisqu’il doit être intégré dans les horaires et les programmes de l’école primaire. Il peut donner lieu à des activités dans le cadre de projets d’école.
Grâce à cet enseignement, l'enfant doit être capable d’éviter l'accident et de réagir de façon adaptée aux situations dangereuses par :

  • l’acquisition d'habitudes toujours plus éclairées, permettant à l'enfant de se tenir hors du danger,
  • la prise de conscience du lien entre ces connaissances et les habitudes qu'elles impliquent,
  • la maîtrise des attitudes et des comportements responsables,
  • l’initiation à la pratique des premiers gestes de secours.

Le guide " Éduquer à la responsabilité face aux risques " (Repères vie scolaire - Guide d’intervention en milieu scolaire) décrit et structure pour les enfants de 2 à 7 ans les objectifs éducatifs pour qu’ils puissent anticiper, agir et apprendre.

    Ils doivent en particulier :
  • apprendre à connaître les objets, matériels familiers et leurs conditions d’usage pour éviter traumatisme, saignement, intoxication...
  • reconnaître les produits et végétaux toxiques les plus courants
  • connaître et respecter des consignes simples d’interdiction
  • repérer les obstacles et les dangers
  • découvrir les risques d’incendie
  • apprendre à ranger et à utiliser les objets et matériels familiers de façon adaptée
  • gérer les prises de risque en situation guidée puis en situation plus libre
  • appliquer les consignes lors des exercices d’alerte.
    Enfin, il convient d’amener les enfants :
  • à parler, réagir à un récit autour des concepts " se blesser " et " blesser "
  • à décrire des situations réelles qui sont source d’accident
  • à comprendre le jeu et le non jeu.
  • Gestes de premiers secours

    Un enseignement des principes simples de secourisme est prévu par l’arrêté du 25 janvier 2002 qui fixe les programmes pour l’école primaire. Il est décliné dans “Apprendre à porter secours” (APS) en trois étapes qui coïncident avec les cycles pédagogiques.
    Au cycle 2, l’enfant doit comprendre des principes simples de secourisme :
    - porter secours en identifiant un danger, en effectuant une alerte complète, en installant une personne en position d’attente.

    • Les programmes et objectifs de formation sont recensés dans le BOEN de septembre 2006.
    • Cette circulaire précise les conditions de mise en œuvre du décret du 11 janvier 2006 sur l'enseignement des règles générales de sécurité.

  • Risques majeurs
    • Selon la réglementation, les chefs d’établissement scolaire doivent préparer les conduites à adopter en cas d’accident majeur, catastrophe naturelle ou technologique, ainsi qu’en cas de déclenchement du signal national d'alerte.
    • Le BO hors-série n° 3 du 30 mai 2002 prévoit qu'un établissement scolaire soumis à un ou des risques majeurs doit mettre en place son plan particulier de mise en sûreté (PPMS).
    • Les élèves doivent bénéficier d’une éducation spécifique aux risques majeurs pour mémoriser les conduites à tenir et mieux les prendre en compte dans leur vie de futur citoyen.

    Télécharger le BO hors-série du 30 mai 2002
    Télécharger Les établissements d’enseignement face à l’accident majeur (Observatoire de la sécurité des établissements scolaires et de l’enseignement supérieur)